Debating India
Home page > Public directory > Social and Economical Issues > Demography > L’Inde a franchi le cap du milliard d’habitants

D?mographie

L’Inde a franchi le cap du milliard d’habitants

Dominique Bari

Friday 12 May 2000, by BARI*Dominique

Les Indiens talonnent les Chinois

Et de deux. Apr?s la Chine il y a quelques ann?es, l’Inde a officiellement franchi hier le cap du milliard d’habitants.

Au centre de New Delhi, le compteur qui clique en moyenne 47 fois par minute pour annoncer la naissance de tout nouveau citoyen ou citoyenne de l’Union indienne a marqu? le passage historique. Le milliardi?me habitant de l’Inde est une petite fille, Astha, elle a vu le jour dans la capitale ? l’h?pital Safdarjang ? midi vingt le jeudi 11 mai 2000.

Cette naissance est symbolique ? double titre. D’une part, parce que dans un pays o? l’on en enregistre 67 680 naissances par jour, "il ?tait impossible de conna?tre o? le milliardi?me Indien pousserait son premier cri", ?crivait hier matin le quotidien Times of India. D’autre part, le choix d’une petite fille n’est pas non plus anodin. L’infanticide des nouvelles-n?es et l’avortement des fotus f?minins sont des pratiques qui touchent toutes les castes et les classes de la soci?t? indienne (voir article ci-contre).

La Commission nationale de recensement a donc annonc? hier le passage historique de l’Inde au milliard d’habitants mais de nombreux d?mographes estiment que dans les faits, l’?v?nement a eu lieu en ao?t dernier. Quoi qu’il en soit, avec plus de 17 millions d’habitants en plus par an, compte tenu d’une masse de deux tiers du taux de mortalit? et du doublement de l’esp?rance de vie, depuis l’ind?pendance, l’Inde d?tient de toute fa?on le record mondial d’accroissement annuel de population. Record que lui a laiss? bien volontiers la Chine depuis que celle-ci applique la politique du planning familial de l’enfant unique, mise en place au d?but des ann?es quatre-vingt. 284 millions d’Indiens se situant entre la tranche d’?ge des 10 ? 24 ans, la population devrait poursuivre sa croissance dans les quarante prochaines ann?es. Ce qui pourrait conduire, selon certains experts, ? d?passer la Chine.

Pourtant conscient des probl?mes ? venir d?s le lendemain de l’ind?pendance o? le pays comptait d?j? 342 millions d’habitants, le gouvernement indien a ?t? l’un des premiers au monde ? introduire un programme de planning familial en 1951. Ce dernier a connu des fortunes diverses alternant m?thodes de persuasion ou de coercition. La crise la plus grave s’est situ?e entre 1975 et 1977 : Plus de 4 millions d’hommes furent st?rilis?s de force provoquant traumatisme et m?fiance vis-?-vis de toute politique antinataliste parmi la population. Si aujourd’hui encore la st?rilisation est largement pratiqu?e elle se fait sur la base d’un choix volontaire et apr?s que le nombre d’enfants d?sir?s a ?t? atteint.

Une chose est cependant s?re : le taux de natalit? baisse dans tous les ?tats de l’Inde m?me si le processus est beaucoup plus lent dans tous les ?tats du Nord moins d?velopp?s ?conomiquement et socialement.

Un constat sur lequel se sont appuy?s les experts du Programme des nations unies pour le d?veloppement (PNUD) pour pointer le doigt sur le r?le d?cisif de l’?ducation des femmes dans le succ?s de toute politique d?mographique. Un rappel qui p?se de tout son poids dans un pays o? la moiti? de la population est toujours illettr?e dont 61 % de femmes.

See online : http://www.humanite.presse.fr/popup...

P.S.

Article paru dans L’Humanit?, ?dition du 12 mai 2000.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0