Debating India
Home page > Public directory > Neighbouring countries > Pakistan > Le Pakistan, foyer de l’islamisme international

PAKISTAN

Le Pakistan, foyer de l’islamisme international

Friday 6 February 2004, by EPSTEIN*Marc , JAFFRELOT*Christophe

Auteur d’un ouvrage r?cent sur ce pays peu connu, le chercheur Christophe Jaffrelot souligne les enjeux strat?giques qui expliquent la relative indulgence des Am?ricains et des autres.

N? de la partition de l’Inde britannique en 1947, le Pakistan constitue une ligne de faille g?opolitique, au carrefour du monde arabo-persan, de l’Asie centrale et de l’Asie du Sud. D?sormais dot? de l’arme nucl?aire, menac? par la faillite, ce pays est aussi l’un des centres de l’islam politique international. C’est dire l’importance du nouveau livre publi? sous la direction de Christophe Jaffrelot, directeur du Centre d’?tudes et de recherches internationales (Ceri). Cet ouvrage (1) est l’un des premiers publi?s en fran?ais sur le sujet.

Pourquoi a-t-on si peu ?crit sur le Pakistan?

Il y a en effet un ?angle mort? pakistanais, m?me parmi les chercheurs anglo-saxons. Cela s’explique sans doute par son statut de pays carrefour, aux confins de plusieurs civilisations. La r?gion repr?sente cependant, du fait m?me de sa position, un foyer de crise d’une importance capitale. L’antagonisme indo-pakistanais, qui a d?j? donn? lieu ? trois guerres, est particuli?rement aigu. Outre l’appui de la Chine, le ?petit? Pakistan a donc cherch? ? prendre pied en Asie centrale, afin d’am?liorer sa ?profondeur strat?gique?. Il a particip? ? la cr?ation du mouvement des taliban afghans et il a ?t? le premier pays ? reconna?tre leur r?gime. Aujourd’hui encore, des troupes d’Islamabad se trouvent en territoire afghan. Par ailleurs, le Pakistan est devenu, ? travers ses madrassas (?coles coraniques), qui forment de nombreux moudjahidine locaux et ?trangers, l’un des principaux foyers de l’islamisme international.

Le g?n?ral Pervez Moucharraf s’est empar? du pouvoir en octobre 1999, promettant de remettre le pays ? flot. Y est-il parvenu?

L’une de ses priorit?s ?tait le retour ? l’ordre civil, mis ? mal par l’incurie des politiciens et par une s?rie de tensions ethniques, notamment entre sunnites et chiites. Toutefois, le dossier le plus redoutable est celui de l’?conomie: le service de la dette repr?sente ? lui seul pr?s de 50% du budget et le Pakistan est au bord de la banqueroute. Il d?pend plus que jamais du Fonds mon?taire international. Or ce dernier se montrerait plus g?n?reux si Islamabad prenait ses distances ? l’?gard des taliban et cessait d’intervenir au Cachemire, conform?ment aux demandes de Washington. Mais l’arm?e pakistanaise n’acceptera jamais de se plier aux exigences am?ricaines, qui vont ? l’encontre de sa strat?gie g?n?rale. La marge de man?uvre de Moucharraf est donc des plus limit?es. La communaut? internationale veillera sans doute ? maintenir le Pakistan la t?te hors de l’eau, sans rel?cher la pression, car nul n’a int?r?t ? ce que ce pays sombre dans l’anarchie. Les militaires, confront?s ? une crise qu’ils ne peuvent r?soudre, subiront sans doute rapidement l’usure du pouvoir. Or les partis politiques traditionnels ont perdu toute cr?dibilit? et ils n’apparaissent pas, aujourd’hui, comme une alternative. A terme, les groupes islamistes pourraient tenter de profiter de la situation.

Le Pakistan est parfois compar? ? la Yougoslavie sous Tito, l’arme nucl?aire en plus...

L’impact de la nucl?arisation de l’Asie du Sud est difficile ? mesurer. Le Pakistan est le seul pays au monde dirig? par des militaires et qui dispose de l’arme nucl?aire, m?me si les vecteurs ad?quats lui font encore d?faut. Dans l’imm?diat, Islamabad pourrait ?tre tent? par une prolif?ration ? destination du Moyen-Orient, qui lui rapporterait des devises.

See online : http://www.lexpress.fr/formatimp/de...

P.S.

(1) Histoire du Pakistan, Fayard, 503 p., 168 F.

Article paru dans L’Express du 30/11/2000.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0