Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > Kashmir > Un territoire "disput?"

INDE ET PAKISTAN FACE ? FACE

Un territoire "disput?"

Roland-Pierre Paringaux

Sunday 29 June 2003, by PARINGAUX*Roland-Pierre

Article paru dans le Monde diplomatique, janvier 2002.

Le conflit du Cachemire trouve son origine dans la partition de l’Empire britannique des Indes, en ao?t 1947, entre l’Inde et le Pakistan.

En principe, les Etats ? dominante musulmane se rattachent, ? l’est et ? l’ouest, aux deux entit?s qui constituent le Pakistan. Situ? entre l’Inde et le Pakistan, le Cachemire poss?de une majorit? musulmane qui passe pour favorable au rattachement ? Islamabad. Mais il constitue un cas particulier. Gouvern? par un maharadjah hindou, il est soumis ? de fortes pressions pour choisir le rattachement ? l’Inde. L’histoire veut qu’il ait ?t? menac?, ? la m?me ?poque, par une r?bellion musulmane venue du Pakistan. Il opte alors pour l’Inde et fait appel ? son arm?e.

Dans le conflit qui s’ensuit, le Cachemire va se retrouver divis? en deux parties, le long d’une ligne de cessez-le-feu. Le Pakistan occupe un tiers nord-ouest du territoire, baptis? Azad Kashmir (Cachemire libre). Le reste, le Jammu-et-Cachemire, est rattach? ? l’Union indienne avec un statut particulier. Deux autres guerres auront lieu en 1965 et en 1971. Comme la premi?re, elles donneront lieu ? des r?solutions du conseil de s?curit? de l’ONU qui resteront largement lettre morte.

Les deux adversaires revendiquent chacun la souverainet? sur la totalit? du territoire concern?. Le Pakistan affirme que la majorit? musulmane du Cachemire lui ?tait favorable, mais que l’Inde a occup? le territoire par la ruse et par la force. Pour lui, le Jammu-et-Cachemire reste un territoire ? disput? ?. Islamabad appelle, par ailleurs, ? l’application des r?solutions des Nations unies, tout particuli?rement celle concernant un r?f?rendum. Pour l’Inde, la situation ne souffre juridiquement et constitutionnellement aucune discussion. ? Notre position, dit un haut fonctionnaire, est parfaitement claire : la totalit? de l’Etat du Jammu-et-Cachemire fait partie de l’Union depuis son rattachement ? l’Inde, en 1947. L?-dessus, il ne peut pas y avoir de compromis. ? M?me inflexibilit? en ce qui concerne les Nations unies. Depuis l’accord de Simla (1972), dont le texte stipule que les probl?mes indo-pakistanais seront d?sormais trait?s au niveau bilat?ral, elles sont hors jeu. Cette clause, arrach?e par Indira Gandhi ? Ali Bhutto, avait ?t? per?ue comme une trahison par de nombreux musulmans.

En 1998, l’Inde et le Pakistan sont devenus des puissances nucl?aires (1). Un an plus tard, des affrontements entre leurs deux arm?es le long de la ligne de d?marcation ont failli provoquer une quatri?me guerre. Les derni?res n?gociations bilat?rales, en juillet 2001, ont capot?, comme tant d’autres depuis 1947.

P.S.

(1) Lire Paul-Marie de La Gorce, ? Paysage asiatique apr?s la bombe ?, et Ignacio Ramonet, ? La menace Pakistan ?, Le Monde diplomatique, respectivement septembre 1998 et novembre 1999.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0