Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > Kashmir > Un simulacre d?mocratique ?

CACHEMIRE INDIEN

Un simulacre d?mocratique ?

Aminah Mohammad

Monday 9 September 2002, by MOHAMMAD*Aminah

Article paru dans le Courrier International, ?dition du 9 septembre 2002.

La premi?re phase des ?lections r?gionales au Jammu-et-Cachemire, seul Etat indien ? majorit? musulmane, s’est d?roul?e le 16 septembre. Les journaux pakistanais vilipendent un ?exercice ?lectoral sans aucune l?gitimit??.

Bien avant la fin du scrutin au Cachemire indien, dont la quatri?me et derni?re phase doit avoir lieu le 8 octobre prochain, les journaux pakistanais, qu’ils soient de langue anglaise ou r?dig?s en ourdou, sont quasi unanimes ? d?noncer ce vote comme une parodie ?lectorale et ? le consid?rer comme un ?chec patent pour New Delhi. Selon le quotidien ?The News?, ce scrutin est ?le dixi?me d’une s?rie d’exercices ?lectoraux qui n’ont fondamentalement aucune l?gitimit?. Il ne fait que largement suivre une tradition de fraude flagrante inaugur?e en 1951, lorsque l’Inde tenta de contourner les r?solutions de l’ONU? en r?clamant l’organisation d’un r?f?rendum aupr?s des Cachemiris.

Or, cette fois, les Indiens, qui ont tenu co?te que co?te ? organiser ces ?lections en d?pit de vives oppositions au Cachemire, sont all?s encore plus loin dans la r?pression, la violence ayant atteint un degr? in?gal?. ?Men?es dans un climat sans pr?c?dent de coercition, marqu?es par le spectre condamnable des troupes indiennes en maraude poussant comme un troupeau les ?lecteurs apeur?s vers les bureaux de vote et en for?ant d’autres sous la menace de leur arme ? sortir de chez eux, ces ?lections ont eu un effet boomerang sur l’Inde?, pr?tend ?The Frontier Post?. ?L’Inde avait commenc? par clamer que les ?lections dans le Cachemire occup? ouvriraient la voie ? un processus politique d?mocratique et mettraient en avant les ’v?ritables repr?sentants’ du peuple cachemiri. Toutes sortes de mesures ?conomiques ont ?t? propos?es, les promesses d’une autonomie maximale ont ?t? faites dans une tentative pour duper le peuple cachemiri.? Mais New Delhi, en d?pit de ses efforts pour cr?er des divisions internes au sein de la All Party Hurriyat Conference (APHC, qui regroupe les diff?rents mouvements s?paratistes), n’a pas r?ussi ? persuader celle-ci de participer aux ?lections. Pis encore, l’APHC a lanc? un appel ? la gr?ve le jour du scrutin, qui a rencontr? un franc succ?s.

Des bureaux de vote d?serts

?La mise en sc?ne ?lectorale au Cachemire est un ?chec cuisant?, se r?jouit ? son tour ?Nawa-e-Waqt?. En d?pit des mesures de s?curit? draconiennes et des arrestations massives, poursuit le quotidien ourdophone, l’arm?e indienne n’a pu emp?cher les gr?ves, les boycottages, les attaques contre des bureaux de vote et m?me contre les r?sidences de certains candidats, dans plusieurs r?gions du Cachemire. La population s’est ? peine d?plac?e pour voter, signe du peu d’int?r?t manifest? par les Cachemiris pour ces ?lections. ?Dans certains villages, les bureaux de vote ?taient m?me compl?tement d?serts?, pr?tend ?Jang?, un autre quotidien ourdophone. Alors que la Commission ?lectorale indienne se vantait du fait que 44 % des Cachemiris avaient particip? aux ?lections, les observateurs ind?pendants estiment, quant ? eux, que la participation n’a pas d?pass? les 5 %, affirme le ?The Frontier Post?.

Mais New Delhi avait d?j? pr?par? le terrain pour justifier l’?chec in?luctable de ces ?lections en en imputant la responsabilit? ? ceux que les Indiens d?nomment les ?terroristes islamistes?, commente ?The News?. L’Inde, regrette le quotidien lib?ral, b?n?ficie ? pr?sent du soutien des pays occidentaux, des Am?ricains en particulier, qui, obnubil?s par leurs propres int?r?ts, ont perdu la facult? de traiter avec lucidit? les probl?mes internationaux. ?Les pays occidentaux, qui se consid?rent comme les h?ritiers naturels d’un monde dans lequel ils ne veulent faire face ? aucune menace, insistent de moins en moins sur les principes et font de plus en plus preuve de pragmatisme. Les droits des Cachemiris, des Palestiniens et des autres ne figurent plus ? l’ordre du jour.?

Si la communaut? internationale maintient son immobilisme, elle sera coupable d’une grande injustice, pr?vient ?The Frontier Post?. Enfin, ?Dawn? se fait l’?cho des propos de Sardar Mehtab Abbasi, pr?sident du All Jammu and Kashmir Youth Council, qui a d?clar? lors d’une manifestation organis?e devant la repr?sentation de l’ONU ? Rawalpindi, au Pakistan, que ?les n?gociations trilat?rales [entre le Pakistan, l’Inde et les Cachemiris] constituent le seul rem?de pour un r?glement pacifique de la question cachemirie?.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0