Debating India
Accueil du site > R ?pertoire public > External Affairs > Cooperations > Paris et New Delhi pour une coop ?ration ?conomique accrue

Paris et New Delhi pour une coop ?ration ?conomique accrue

mercredi 27 octobre 2004

Lors de la rencontre de M. Barnier et de son homologue indien ? New Delhi, les deux ministres ont constat ? que les liens ?conomiques de la France et de l’Inde ?taient "loin derri ?re leur potentiel", et ont souhait ? les renforcer.

L’Inde et la France ont ?mis le souhait de renforcer leurs liens ?conomiques, mercredi 27 octobre, lors d’une visite ? New Delhi du ministre des affaires  ?trang ?res, Michel Barnier.

"La France peut faire et doit faire des progr ?s dans les ?changes (avec l’Inde) en termes d’exportation et d’investissements", a d ?clar ? M. Barnier ? l’issue d’une rencontre avec son homologue indien, Natwar Singh. "De nombreuses soci ?t ?s fran ?aises sont pr ?tes ? participer au d ?veloppement de l’Inde dans les domaines du transport, de l’ ?nergie, de la construction et de la coop ?ration militaire", a-t-il assur ?.

M. Singh a pour sa part estim ? que les relations ?conomiques entre l’Inde et la France ?taient "loin derri ?re leur potentiel" et a invit ? les soci ?t ?s fran ?aises ? participer " ? l’ouverture rapide de l’ ?conomie indienne". Les ?changes ?conomiques entre Paris et New Delhi sont en effet consid ?r ?s comme n’ ?tant pas ? la hauteur des liens entre les deux pays, qui ont nou ? un partenariat strat ?gique en 1998. La France est le neuvi ?me investisseur direct dans ce pays.

PROJET D’ACQUISITION D’AIRBUS

Au cours de cette visite de 48 heures en Inde de M. Barnier, la France esp ?re faire avancer plusieurs dossiers commerciaux et militaires qui tardent ? se concr ?tiser. Il s’agit notamment du dossier sur la construction de six sous-marins Scorpene, accompagn ?e de la vente de 36 missiles SM-39, soit un accord d’une valeur d’environ 2 milliards d’euros dont la finalisation a ?t ? annonc ?e en janvier 2003 mais qui n’a pas encore ?t ? avalis ?. "Aujourd’hui, demain ou plus tard, j’esp ?re que cette d ?cision tr ?s importante pour nous pourra aboutir", a dit M. Barnier qui s’est ensuite entretenu avec le premier ministre indien, Manmohan Singh et le ministre de la d ?fense, Pranab Mukherjee. Un autre dossier important est celui du projet d’acquisition de 43 Airbus A-320 par Indian Airlines pour plus de 2 milliards d’euros qui a ?t ? confirm ? mi-octobre par la compagnie mais qui doit ?tre avalis ? par deux instances gouvernementales. Une d ?cision est attendue d’ici la fin de l’ann ?e, a-t-on indiqu ? de source diplomatique.

CRITIQUES DE LA PRESSE INDIENNE

A plus long terme, le constructeur a ?ronautique Dassault n ?gocie un contrat portant sur 126 Mirage 2000-5, un projet estim ? ? 7 milliards de dollars. L’Inde dispose d ?j ? de 45 Mirage et doit prendre possession d’ici la fin de l’ann ?e de dix Mirage 2000-H. La prese indienne a ?mis des critiques sur les conditions dans lesquelles cette derni ?re commande a ?t ? conclue. Alors que le gouvernement indien interdit de faire appel ? des interm ?diaires pour des contrats dans le domaine de la d ?fense, le quotidien The Hindu ?crit : "Dassault a eu des interm ?diaires".

Le journal rappelle un arr ?t de la justice fran ?aise, en 2002, confirmant que Dassault avait sign ? en 1996 un contrat avec la soci ?t ? Keyser pour qu’elle l’assiste dans "la promotion de la vente d’avions Mirage 2000 au gouvernement indien". En septembre 2000, le gouvernement indien avait command ? les dix Mirage 2000-H ? Dassault. Mais depuis le 31 d ?cembre 1998, Keyser n’ ?tait plus sous contrat avec Dassault, souligne l’arr ?t du tribunal de commerce rendu apr ?s que Keyser eut attaqu ? Dassault pour obtenir le paiement d’une commission. L’arr ?t ajoute qu’"il n’est apport ? aucune preuve que ce contrat ait poursuivi ses effets par un accord ?crit ou tacite, au-del ? de cette date".

L’INDE AU CONSEIL DE S ?CURIT ? DE L’ONU

Interrog ? sur ce point, M. Barnier s’est abstenu de tout commentaire. "Les autorit ?s indiennes ont tr ?s clairement et publiquement dit leur position", a-t-il affirm ? en allusion ? la d ?claration du chef d’ ?tat-major de l’arm ?e de l’air indienne, qui a r ?fut ? l’existence d’un interm ?diaire. M. Barnier a par ailleurs r ?p ?t ? le soutien de la France ? la candidature de l’Inde, pour un si ?ge permanent au Conseil de s ?curit ? de l’ONU. "Nous pensons que l’Inde a sa place et que nous avons besoin de l’Inde ? l’int ?rieur du Conseil de s ?curit ?", a-t-il d ?clar ?. Le ministre a enfin assur ? que les autorit ?s fran ?aises poursuivront le "dialogue en bonne intelligence" avec la communaut ? sikh pour r ?gler les "quelques probl ?mes" rencontr ?s depuis la rentr ?e des classes dans l’application de la loi sur la la ?cit ?.

Avec AFP et Reuters

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0