Debating India
Accueil du site > Questions internationales > Questions asiatiques > Le pouvoir nord-cor ?en d ?ment des rumeurs d’instabilit (...)

Le pouvoir nord-cor ?en d ?ment des rumeurs d’instabilit ?

lundi 13 décembre 2004

Des analystes et des m ?dias ont cru d ?celer r ?cemment des fissures ? la t ?te du pays le plus contr ?l ? du monde, cinquante ans apr ?s la fondation du r ?gime. Des portraits de Kim Jong-il ont disparu de b ?timents publics, le port des badges du leader ne serait plus obligatoire et des affiches et tracts antigouvernementaux auraient ?t ? publi ?s.

La Cor ?e du Nord a d ?menti, lundi 13 d ?cembre, des rumeurs d’instabilit ? et assur ? que le pays ?tait uni derri ?re son dirigeant Kim Jong-il. Dans un communiqu ? inhabituel du minist ?re des affaires ?trang ?res, Pyongyang a accus ? les Etats-Unis de mener une campagne de d ?sinformation pour faire croire que le r ?gime nord-cor ?en  ?tait fragile. "Le syst ?me de la RDPC (R ?publique d ?mocratique populaire de Cor ?e) est stable politiquement et aussi solide que le roc", affirme le texte transmis par l’agence officielle KCNA.

"La campagne calomnieuse de la part des forces hostiles visant un effondrement du syst ?me de la RDPC n’est rien d’autre qu’une tentative d ?sesp ?r ?e de d ?truire le syst ?me dans lequel le dirigeant, le parti et les masses populaires forment un tout harmonieux", poursuit-il. "C’est aussi ridicule que de vouloir ?clipser le soleil avec la paume de la main", ajoute le communiqu ?. Des analystes et des m ?dias ont cru d ?celer r ?cemment des fissures ? la t ?te du pays le plus contr ?l ? du monde, cinquante ans apr ?s la fondation du r ?gime. Des portraits de Kim Jong-il ont disparu de b ?timents publics, le port des badges du leader ne serait plus obligatoire et des affiches et tracts antigouvernementaux auraient ?t ? publi ?s, selon ces informations. Le New York Times, citant un r ?dacteur en chef d’un magazine sud-cor ?en, a m ?me rapport ? le mois dernier que 130 g ?n ?raux du Nord avaient fait d ?fection en Chine ces derni ?res ann ?es.

MENACES SUR LE DIALOGUE SUR LE NUCL ?AIRE

Le minist ?re des affaires ?trang ?res d ?ment en particulier l’article du quotidien. "La fausse propagande am ?ricaine et l’op ?ration psychologique qui visent ? calomnier la DPRK et r ?aliser un changement de r ?gime a d ?pass ? les limites de la tol ?rance", dit-il. Le communiqu ? ajoute que la campagne am ?ricaine oblige le gouvernement nord-cor ?en ? se demander s’il devait ou non continuer de participer au dialogue sur ses ambitions nucl ?aires.

"Dans cette situation, la RDPC est forc ?e d’examiner s ?rieusement la question de sa participation aux pourparlers avec les Etats-Unis, un interlocuteur extr ?mement r ?pugnant et empli de haine", dit-il. Le minist ?re fait vraisemblablement r ?f ?rence aux discussions ? six engag ?es avec la Cor ?e du Sud, les Etats-Unis, la Chine, la Russie et le Japon. Le but de ce processus est de persuader Pyongyang de renoncer ? ses ambitions nucl ?aires en  ?change d’aides et de garanties pour sa s ?curit ?. Ce dernier communiqu ? constitue un durcissement de la position nord-cor ?enne par rapport au 4 d ?cembre, quand elle avait annonc ? qu’elle attendait de conna ?tre la composition exacte de la nouvelle administration Bush pour participer de nouveau aux discussions ? six. Les n ?gociations sont bloqu ?es apr ?s trois sessions de pourparlers qui n’ont pas produit de r ?sultat. Pyongyang a boycott ? une quatri ?me session qui ?tait pr ?vue en septembre ? P ?kin.

Avec AFP et Reuters

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0