Debating India
Home page > Public directory > Neighbouring countries > China > Premi?res liaisons a?riennes directes Chine-Ta?wan en 55 ans

Premi?res liaisons a?riennes directes Chine-Ta?wan en 55 ans

Saturday 29 January 2005

Des vols commerciaux ont reli? directement Ta?wan et la Chine samedi pour la premi?re fois depuis 1949, ce qui relance les sp?culations sur un possible rapprochement entre l’?le et le continent.

C’est une premi?re depuis 1949, l’un apr?s l’autre, six appareils de la compagnie continentale China Southern Airlines ont atterri ? l’a?roport international de Taipeh. Peu apr?s, un avion de la principale compagnie ta?wanaise, China Airlines, avec 231 passagers ? bord s’est pos? ? P?kin sous les applaudissements d’invit?s r?unis sur le tarmac. En tout, 48 liaisons directes entre la Chine et Taiwan seront effectu?es par 12 compagnies a?riennes ta?wanaises et chinoises pour permettre ? des milliers de Ta?wanais travaillant en Chine de revenir chez eux pour f?ter le Nouvel An chinois le 9 f?vrier.

On estime ? un million, soit 5 % de la population de l’?le, le nombre de Ta?wanais qui travaillent ou vivent sur le continent. Les nationalistes r?fugi?s ? Ta?wan ont interdit toutes les liaisons commerciales directes entre l’?le et la Chine continentale apr?s l’arriv?e au pouvoir des communistes ? P?kin en 1949. Les voyageurs souhaitant effectuer le d?placement entre la Chine et Ta?wan doivent ainsi habituellement effectuer des escales, souvent ? Hong Kong ou Macao, ce qui allonge leur voyage de quatre heures. Ces vols directs seront autoris?s entre samedi et le 20 f?vrier entre, d’une part, P?kin, Shangai et Canton sur le continent, et, d’autre part, Taipeh et Kaohsiung ? Ta?wan.

RENOUER LE DIALOGUE

A P?kin comme ? Taipeh, des dirigeants ont formul? l’espoir que cette initiative ne restera pas sans lendemain. Certains esp?rent ainsi profiter de l’occasion pour renouer le dialogue entre les deux parties et apaiser la tension autour du d?troit de Formose.

Un responsable chinois a propos? vendredi de relancer ? tout moment, lorsque les circonstances le permettront, les discussions avec Ta?wan, que P?kin consid?re comme une province rebelle ? rattacher au continent, par la force si n?cessaire. "Il s’agit d’une premi?re ?tape historique pour les relations entre les deux c?t?s du d?troit, mais nous ne souhaitons pas que cela se limite ? une initiative ponctuelle", a r?agi Chiu Tai-san, vice-pr?sident du conseil ta?wanais pour les affaires continentales, qui ?dicte la politique de l’?le envers la Chine. "Les deux parties ne doivent pas seulement faire preuve de bonne volont?, elles doivent ?galement prendre des mesures concr?tes", a-t-il ajout?.

La principale compagnie chinoise, Air China, a accompli un geste diplomatique en enlevant le drapeau communiste du fuselage de son appareil ? destination de Ta?wan. Certains observateurs ne cachent toutefois pas leur pessimisme sur la reprise des pourparlers entre les deux parties. Ils rappellent notamment que P?kin exige pr?alablement de Ta?wan qu’elle reconnaisse son appartenance ? la Chine. Or, le pr?sident ta?wanais Chen Shui-bian insiste sur le fait qu’? ses yeux, les deux parties sont ?gales.

Avec Reuters

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0