Debating India
Accueil du site > R ?pertoire public > External Affairs > Cooperations > L’Inde et la Chine signent un accord frontalier

L’Inde et la Chine signent un accord frontalier

lundi 11 avril 2005

BMP - 162 ko
AP/MANISH SWARUP
Un diplomate indien accueille le premier ministre chinois, Wen Jiabaon, lors de l’inspection de la garde d’honneur au palais pr ?sidentiel ? New Delhi, lundi 11avril 2005, lors de la signature de l’accord sino-indien sur un diff ?rent frontalier.

L’Inde et la Chine ont sign ?, lundi 11 avril, un accord facilitant le r ?glement d’un diff ?rend frontalier opposant les deux g ?ants asiatiques depuis plus de quarante ans, a indiqu ? le minist ?re des affaires ?trang ?res indien. Le document fixe les "grands principes" devant ?tre suivis pour r ?soudre le contentieux frontalier, dit un communiqu ? du minist ?re.

Il a ?t ? sign ? par de hauts responsables chinois et indien ? l’occasion de la visite en Inde du premier ministre chinois, Wen Jiabao, qui avait des entretiens pr ?vus avec son homologue indien, Manmohan Singh, en fin de matin ?e ? New Delhi. Selon des responsables, l’accord facilitera le travail de d ?l ?gu ?s nomm ?s en 2003 par les deux pays pour n ?gocier un r ?glement, tandis que des sp ?cialistes fixent la fronti ?re sur des cartes et au sol.

"Nous allons convenir des principes politiques directeurs d’un r ?glement des questions frontali ?res entre la Chine et l’Inde", avait d ?clar ? ? la presse le chef du gouvernement chinois avant la signature. "Nous allons mettre en place un pont de l’amiti ? liant nos deux pays, un pont qui nous m ?nera vers l’avenir", a-t-il ajout ? ? son arriv ?e au palais pr ?sidentiel indien.

D’apr ?s le conseiller national ? la s ?curit ? indienne, M. K. Narayanan, les deux d ?l ?gations ont n ?goci ? un plan en onze points qui servira de base au r ?glement du litige frontalier. "Nous sommes plus ou moins parvenus ? un accord sur les param ?tres politiques et les principes directeurs d’un r ?glement de notre conflit territorial", a-t-il dit sur l’antenne de la t ?l ?vision indienne Star, ajoutant que ce texte devrait ?tre sign ? dans la journ ?e par les deux chefs de gouvernement.

Pour M. Narayanan, il s’agit d’"un des documents les plus significatifs jamais sign ?s par les deux pays" et, sans doute, "le point de d ?part d’un processus majeur".

SOCLE SOLIDE

Les relations entre les deux puissances nucl ?aires, qui se sont combattues en 1962 sur la question des 3 500 kilom ?tres de leur fronti ?re himalayenne, sont en am ?lioration constante, et la rapide ?mergence de P ?kin et de New Delhi sur le devant de la sc ?ne ?conomique mondiale constitue un socle solide pour une coop ?ration bilat ?rale accrue.

"Il existe un vif d ?sir tant de la part de l’Inde que de la Chine d’oublier certaines erreurs pass ?es ou certains h ?ritages historiques, et de progresser sur la voie d’une nouvelle relation", a poursuivi le conseiller indien.

D’apr ?s le quotidien indien The Hindu, Wen Jiabao serait porteur d’une carte officielle chinoise sur laquelle le Sikkim, petit territoire himalayen, n’est plus pr ?sent ? comme un pays ? part enti ?re, comme c’ ?tait le cas par le pass ?, mais comme une partie de l’Inde. P ?kin n’a jamais reconnu officiellement l’annexion de cet ancien royaume par l’Inde en 1975.

Les entretiens de New Delhi devaient ?galement porter sur les relations commerciales entre deux des plus importantes ?conomies mondiales, et pourraient d ?boucher sur la cr ?ation ? terme d’un accord de libre- ?change entre les deux pays les plus peupl ?s de la plan ?te.

"Si l’Inde et la Chine coop ?rent dans le secteur des technologies de l’information, nous serons en mesure de diriger le monde, et cela signifiera la venue d’un si ?cle asiatique dans cette industrie", a proph ?tis ? Wen Jiabao, dimanche, lors d’une visite ? Bangalore, la vitrine technologique de l’Inde.

COOP ?RATION ACCRUE

L’Inde souhaite ?voquer ?galement des projets de coop ?ration dans les domaines du p ?trole et du gaz naturel. P ?kin comme New Delhi sont largement d ?pendants d’approvisionnements ext ?rieurs en mati ?re ?nerg ?tique.

Frein ?es pendant des ann ?es par la suspicion mutuelle, les relations commerciales entre l’Inde et la Chine, qui repr ?sentaient moins de 3 milliards de dollars (2,31 milliards d’euros) en 2000, sont en plein essor et devraient d ?passer les 30 milliards de dollars (23,1 milliards d’euros) d’ici ? 2010.

"Une coop ?ration commerciale et ?conomique accrue ainsi que des contacts personnels entre les deux ’g ?ants d’Asie’ sont la clef de la paix, de la stabilit ?, du d ?veloppement et de la prosp ?rit ? de la r ?gion. Tout cela ouvre la voie ? un partenariat strat ?gique que la Chine a propos ? et que l’Inde devrait saisir des deux mains", estime The Hindu.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0