Debating India

Les conflits r ?gionaux

dimanche 1er juin 2003, par VERNIERS*Gilles

R ?gion compos ?e d’ ?tats jeunes et ? la fondation parfois probl ?matique, l’Asie conna ?t un nombre important de conflits et de tensions latentes. Certains de ces conflits, comme le conflit du Cachemire ou du Sri Lanka, perdurent depuis des d ?cennies et ont tendance ? s’enliser malgr ? les efforts ponctuels des autorit ?s politiques. D’autres conflits, plus r ?cents, ont ?merg ?s plus r ?cemment, suite ? la crise asiatique de 97 et ? la crise de l ?gitimit ? du politique et des revendications identitaires qui la suivirent.

La colonisation a laiss ? de nombreuses fronti ?res mal d ?finies sur lesquelles des conflits sont venus se greffer (partition de l’Inde, diff ?rend sino-indien). Aux revendications frontali ?res se sont ajout ?s par la suite une s ?rie d’autres facteurs bellig ?nes, culturels ou religieux, ne faisant qu’aggraver la situation en ajoutant un enjeu symbolique ? ces conflits et provoquant souvent la crispation des protagonistes sur leurs positions plut ?t qu’une inclinaison au dialogue.

D’autres conflits ou tensions rel ?vent de l’h ?ritage de la division de plusieurs nations (Chine - Taiwan, Cor ?e, partition de l’Inde) ou de l’englobement de communaut ?s h ?t ?roclites sous une ?tiquette nationale unique (Indon ?sie). La plupart de ces conflits ne sont pas sans rapport avec la situation ?conomique et la p ?riode de croissance continue qui pr ?valait avant 97 a largement occult ? et mis en latence un bon nombre de sources de tensions. La r ?cession a eu pour effet de r ?veiller de vieilles ranc ?urs assagies par plusieurs d ?cennies de prosp ?rit ?.

Nous examinerons ensuite sur la question de la s ?curit ? en Asie en g ?n ?ral, en soulignant le r ?le pr ?pond ?rant des ?tats-Unis dans la r ?gion.

I) Une stabilit ? politique tributaire de la croissance

Il existait, en Asie, un large consensus autour de r ?gimes autoritaires, ces r ?gimes assurant pendant tout un temps, par voie du dirigisme ?conomique, l’ ?l ?vation globale du niveau de vie des populations. Par exemple, les diff ?rentes ethnies en Indon ?sie se sont plut ?t bien accommod ? du r ?gime de Suharto pendant pr ?s de 30 ans, le pays ayant vu son revenu par habitant d ?cupl ? au cours de cette p ?riode. Les caract ?ristiques de l’ ?conomie asiatique (ouverture aux IDE, march ? destin ? ? l’exportation) s’accommodaient tr ?s bien du dirigisme ?conomique ; dirigisme ?conomique qui rencontrait par ailleurs l’assentiment des occidentaux, qui y voyaient - ? tort - un gage de stabilit ?. La crise de 97 a montr ? la fragilit ? des ?conomies nationales et a r ?v ?l ? au grand jour les illusions nourries ? l’ ?gard du miracle asiatique, ? savoir :

 ? Un syst ?me bancaire inadapt ? ;

 ? L’absence de filets de s ?curit ? et de m ?canismes collectifs de gestion des crises ;

 ? Corruption rampante, n ?potisme, etc. La faillite de l’ ?conomie asiatique et les cons ?quences sociales et ?conomiques d ?sastreuses qui suivirent ont mis ? mal les bases de la l ?gitimit ? de bon nombre de gouvernements. Certains ?tats comme l’Indon ?sie connaissent des mouvements de repli identitaire de ses communaut ?s pouvant aller jusqu’ ? l’irr ?dentisme.

 ? Irr ?dentisme islamiste en Aceh ;

 ? S ?paratisme papou (nourri, comme le premier, par le pr ?c ?dent est - timorais) ;

 ?  ?tat d’urgence d ?cr ?t ? aux Moluques devant les pers ?cutions de la communaut ? chr ?tienne ;

 ? Troubles entre Dayaks et Madhurai ? Kalimantan,

 ? Pers ?cution de la communaut ? chinoise de Java 1 ;

Ces conflits sont nourris ?galement par l’absence de r ?ponses coh ?rentes et des autorit ?s de Jakarta ou de leurs initiatives tant retorses que malheureuses (affaire du Ramadan, populisme, d ?l ?gation du maintien de l’ordre ? des ? entrepreneurs priv ?s de s ?curit ? ? coupables d’exactions, etc.).

On observe et craint un ph ?nom ?ne de contagion dans l’archipel malais (PAS) et en Birmanie. Toutefois, cette crise du politique a pour effet positif l’ ?mergence d’une soci ?t ? civile critique et autonome, en marge ? la fois du politique et des mouvements s ?paratistes (par exemple, le mouvement des cyclo - pousse ? Jakarta).

La crise ?conomique n’arrange en rien les conflits plus anciens et r ?currents, comme au Cachemire et au Sri Lanka ou encore les contentieux indo - n ?palais et indo - bangladeshi. Les r ?cents d ?veloppement (mini-guerre de Kargil en 99, reprise des attentas ? Colombo) ne permettent pas de voir de sit ?t une issue politique ? ces conflits, qui restent toutefois cantonn ?s dans leur assise r ?gionale sans sembler devoir d ?border 2.

Pour ce qui est du conflit taiwanais, la croissance ?conomique et l’existence des liens commerciaux semble d ?mentir a priori la rh ?torique nationaliste de P ?kin. Toutefois, la mise en place du programme am ?ricain TMD (Theatre Missile Defense), avec une possible extension ? Taiwan, pourrait changer la donne.

II) Les ?tats-Unis entendent jouer un r ?le d’arbitre en mati ?re de s ?curit ? en Asie

L’administration Bush entend substituer un r ?le d’arbitre partial ? son r ?le traditionnel d’alli ? inconditionnel du Japon et de la Cor ?e du Sud, afin de pouvoir composer le cas ?ch ?ant avec les puissances nucl ?aires de la r ?gion. En t ?moignent la distance prise par rapport ? Pnomh Penh 3 et le frein port ? aux efforts d’autonomisation de d ?fense du Japon.

Apr ?s les ?v ?nements du 11 septembre, il est fort ? parier que les ?tats-Unis voudront affirmer davantage leur pr ?sence dans la r ?gion en ?liminant toute forme de lien contraignant, se laissant un maximum de libert ? d’action. Le projet de d ?ploiement du TMD va dans ce sens, et entend r ?pondre ? l’incertitude nucl ?aire de la r ?gion (prolif ?ration et risque d’envenimement g ?ostrat ?gique suite aux cons ?quences de la crise ?conomique) et ? la mont ? en puissance de la Chine (modernisation de l’arm ?e, augmentation du budget d ?fense, persistance de la rh ?torique nationaliste, etc.).

Cette extension de la TMD au Japon, ? la Cor ?e et en particulier ? Taiwan sera probablement source de tensions bellig ?nes importantes.

En d ?finitive, on pourrait assister ? un triple ph ?nom ?ne :

1) La persistance de l’enlisement des vieux conflits : crispation des positions et non-volont ? ext ?rieure d’ing ?rence. (Quoique le 11 septembre puisse pousser ? vouloir un r ?glement de la question du Cachemire) ;

2) La suj ?tion de l’Asie du Sud-Est ? la Pax Americana et non-avanc ?e de l’int ?gration r ?gionale ;

3) La non-ing ?rence ext ?rieure dans les conflits et tensions internes aux ?tats, au nom de la stabilit ? r ?gionale (Tibet, Xinjiang, Birmanie, etc.).

Esp ?rons enfin que la reprise ?conomique actuelle perdure et que les r ?formes n ?cessaires pour ?viter une nouvelle crise asiatique prouvent leur efficacit ?.

P.-S.

1 3% de la population de l’ ?le mais d ?tentrice de 70% des avoirs et du gros du commerce de d ?tail.

2 Encore que le conflit indo-pakistanais soit particulier, eu ?gard au potentiel nucl ?aire des deux protagonistes.

3 La r ?unification cor ?enne remettrait n cause la pr ?sence militaire am ?ricaine en Cor ?e du Sud.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0