Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > L’Inde et le Pakistan ont entam? leurs premiers pourparlers sur le (...)

L’Inde et le Pakistan ont entam? leurs premiers pourparlers sur le nucl?aire

Saturday 19 June 2004

Des repr?sentants des deux pays se retrouvent samedi et dimanche ? New Delhi pour "?laborer des mesures de confiance mutuelle" et r?duire le risque de confrontation nucl?aire dans le sous-continent.

L’Inde et le Pakistan ont entam? samedi 19 juin ? New Delhi des pourparlers pour r?duire le risque d’une confrontation nucl?aire en Asie du sud, premi?res discussions de ce type depuis que les deux pays voisins et rivaux sont devenus puissances nucl?aires d?clar?es en 1998.

Cette rencontre s’inscrit dans le processus de dialogue initi? lors d’un sommet en janvier ? Islamabad entre l’ancien premier ministre indien, Atal Behari Vajpayee, et le pr?sident pakistanais, le g?n?ral Pervez Moucharraf, pour tenter de r?soudre les contentieux qui opposent les deux Etats depuis 1947, notamment ? propos de la r?gion himalayenne divis?e du Cachemire.

Le Pakistan a d?p?ch? une d?l?gation de six membres ? New Delhi, conduite par le secr?taire d’Etat Tariq Usman Haider, alors que la d?l?gation indienne est dirig?e par Sheel Kant Sharma, haut fonctionnaire du minist?re des affaires ?trang?res. D’autres entretiens sont pr?vus dimanche.

QUELS ENGAGEMENTS ?

Les discussions de samedi se sont d?roul?es "dans une atmosph?re cordiale et constructive", a indiqu? un communiqu? conjoint en fin de journ?e.

Les participants ont "identifi? des zones de convergence. Ils ont ?chang? des vues sur leurs concepts en mati?re de s?curit? et leurs doctrines nucl?aires, et sont tomb?s d’accord pour ?laborer des mesures de confiance mutuelle", a ajout? le texte.

La doctrine nucl?aire de l’Inde stipule que ce pays, puissance r?gionale d’Asie du sud avec plus d’un milliard d’habitant, ne lancerait pas le premier une frappe nucl?aire. Mais le Pakistan, inquiet de la sup?riorit? de son voisin en mati?re d’armements conventionnels, n’a jamais pris un tel engagement.

MISE EN PLACE D’UNE LIGNE ROUGE

L’Inde et le Pakistan se sont d?j? livr? trois guerres, dont deux ? propos du Cachemire (1947-49 et 1965), depuis la partition de l’Empire britannique des Indes et la naissance des deux Etats en 1947.

Puissances nucl?aires d?clar?es depuis mai 1998, le Pakistan et l’Inde ne sont pas signataires des trait?s internationaux sur la limitation des armements nucl?aires.

En 1999, un conflit limit? dans la r?gion de Kargil, au Cachemire, a oppos? les deux voisins. Les tensions r?currentes ? propos du Cachemire, r?gion ? majorit? musulmane que se disputent les deux pays, et th??tre de violences s?paratistes, ont depuis retard? toute discussion indo-pakistanaise sur la r?duction du risque nucl?aire.

L’Inde et le Pakistan avaient de nouveau failli entrer en guerre en 2002, apr?s une attaque contre le Parlement indien attribu?e ? un commando islamiste li?, selon New Delhi, au Pakistan.

Apr?s plusieurs mois de d?sescalade et un cessez-le-feu en novembre 2003, le nouveau premier ministre indien, Manmohan Singh, entr? en fonction le 22 mai, s’est engag? ? poursuivre le dialogue avec le Pakistan amorc? par son pr?d?cesseur.

Selon une source gouvernementale indienne, la mise en place d’une ligne rouge entre les centres de commandement et de contr?le nucl?aire des deux pays pourrait ?tre l’un des points abord?s ce week-end.

DISCUSSIONS SUR LA DROGUE ET LE CACHEMIRE

Pendant la semaine ?coul?e, des responsables de la lutte anti-drogue des deux pays se sont engag?s, lors d’une pr?c?dente rencontre, ? s’entraider dans ce domaine.

Fin juin, une nouvelle s?rie de pourparlers ? New Delhi, au niveau des hauts diplomates, doit aborder diff?rents th?mes, y compris pour la premi?re fois celui du Cachemire.

Le Cachemire, contr?l? pour un tiers par le Pakistan et deux tiers par l’Inde, constitue le contentieux le plus ?pineux entre les deux pays, qui en revendiquent tous deux la souverainet?.

Depuis 1989, une insurrection arm?e musulmane a fait plusieurs dizaines de milliers de morts du c?t? indien. New Delhi accuse Islamabad de soutenir le "terrorisme" cachemiri, tandis que le Pakistan affirme n’apporter qu’un soutien moral et politique ? une "lutte de lib?ration nationale".

See online : Le Monde

P.S.

Avec AFP

L’arm?e pakistanaise propose une amnistie aux combattants d’Al-Qaida dans le Sud-Waziristan

L’arm?e pakistanaise a propos? samedi 19 juin une amnistie aux activistes d’Al-Qaida retranch?s dans les zones tribales frontali?res de l’Afghanistan qui d?poseront les armes, apr?s avoir abattu l’un des chefs tribaux qui leur pr?tait refuge. Ce dernier, nomm? Nek Mohammed, et sept de ses acolytes ont ?t? tu?s jeudi soir au cours d’un raid contre son repaire, une structure en pis? proche de Wana, principale agglom?ration du Sud-Waziristan. "En ce qui concerne les locaux, une amnistie sera accord?e ? ceux qui d?poseront les armes et renonceront ? l’activisme, a d?clar? le g?n?ral Shaukat Sultan, porte-parole de l’arm?e pakistanaise. Les ?trangers devront faire la m?me chose, mais ils devront ?galement se faire enregistrer, photographier et se soumettre ? un relev? d’empreintes."

Un rejet de cette offre, a-t-il ajout?, entra?nera une nouvelle offensive de l’arm?e. "S’il y a une quelconque r?action violente, nous sommes pr?ts ? y faire face", a soulign? le g?n?ral Sultan, pr?cisant que 80 activistes - des ?trangers pour la plupart - avaient ?t? tu?s depuis le d?but du mois. L’arm?e a quant ? elle perdu 18 hommes. - (Reuters)

Tirs de roquettes contre un gisement de gaz naturel au Baloutchistan

Des inconnus ont tir? samedi une dizaine de roquettes sur le p?rim?tre du gisement de gaz naturel de Sui, l’un des plus importants du Pakistan, situ? dans la province du Baloutchistan. Un paramilitaire a ?t? bless? mais les installations n’ont pas ?t? endommag?es, a pr?cis? la police. La responsabilit? de cette attaque n’a pas ?t? revendiqu?e mais, par le pass?, les forces de s?curit? avaient ?voqu? des conflits entre tribus soucieuses d’obtenir plus d’emplois et de revenus de ces gisements. Ces derniers et les gazoducs qui acheminent le gaz vers le reste du Pakistan sont fr?quemment la cible d’attaques dans cette r?gion recul?e et peu peupl?e : 140 attaques ? la roquette ont ?t? enregistr?es en mai ? Sui, 70 ce mois-ci. - (Reuters)

Article paru dans Le Monde, ?dition en ligne du vendredi 19 juin 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0