Debating India

INDE

Sonia Gandhi renonce au poste de Premier ministre

Pierre PRAKASH

Wednesday 19 May 2004, by PRAKASH*Pierre

Elle redoute que le d?bat sur ses origines nuise au gouvernement.

New Delhi de notre correspondant

? la derni?re minute, elle a renonc?. Alors que plus rien ne s’opposait ? son accession au pouvoir, la pr?sidente du parti du Congr?s, Sonia Gandhi, a refus? in extremis de diriger la plus grande d?mocratie du monde. ?Le poste de Premier ministre n’a pas ?t? mon objectif [...] Je dois humblement d?cliner ce poste, a-t-elle annonc? hier soir, lors d’une r?union des d?put?s du Congr?s aussit?t interrompue par des cris de d?ception. Je vous demande d’accepter ma d?cision et de bien comprendre qu’elle est irr?vocable. C’est ma voix int?rieure, ma conscience.?

Un v?ritable coup de th??tre puisque, jusqu’? hier matin, sa nomination semblait acquise, aucun de ses alli?s dans la future coalition gouvernementale ne faisant plus cas de ses origines italiennes. Selon toute probabilit?, le poste de chef de gouvernement devrait d?sormais revenir ? Manmohan Singh, figure du Congr?s qui fut l’architecte des r?formes ?conomiques lanc?es au d?but des ann?es 90, et qui ?tait pressenti pour revenir au minist?re des Finances.

Au niveau l?gal, pourtant, rien n’emp?chait Sonia Gandhi d’acc?der au plus haut poste de l’Etat indien. Mais l’h?riti?re de la dynastie Nehru-Gandhi semble craindre que la pol?mique sur ses origines ?trang?res, raviv?e par les milieux nationalistes hindous, ne nuise ? la stabilit? du gouvernement. Depuis sa d?faite aux ?lections, la semaine derni?re, le Bharatiya Janata Party (BJP, nationaliste hindouiste) a en effet jur? d’organiser une campagne d’agitation ? travers le pays pour protester contre son arriv?e au pouvoir et les d?put?s du parti avaient d?j? pr?vu de boycotter sa c?r?monie d’investiture, initialement pr?vue aujourd’hui. ?Elle ne veut pas prendre le poste dans ce genre d’atmosph?re, c’est devenu tr?s d?plaisant, commentait hier un haut responsable du Congr?s. A chaque d?cision qu’elle prendra, l’opposition ram?nera la question des origines ?trang?res sur le tapis.?

S?curit?. Selon certaines sources, la pr?sidente du Congr?s ne voulait pas non plus inqui?ter ses enfants, Rahul et Priyanka, respectivement 34 et 32 ans, soucieux pour sa s?curit? vu que leur grand-m?re, Indira Gandhi, puis leur p?re, Rajiv, tous deux Premiers ministres, ont ?t? assassin?s. Selon les m?dias, Rahul et Priyanka redoutaient que leur m?re ne devienne la cible d’extr?mistes hindous. ?L’Inde est un pays tr?s violent, expliquait Jyoti Basu, vieux leader communiste aujourd’hui alli? au Congr?s. C’est une histoire de famille. Si les enfants disent : "Nous avons perdu notre p?re, nous ne voulons pas perdre notre m?re", c’est leur d?cision.?

Avant qu’elle ne confirme elle-m?me son retrait, hier soir, la rumeur avait enfl? tout au long de la journ?e sur les h?sitations de ?Sonia? ? prendre les r?nes du gouvernement, poussant des milliers de ses partisans ? se r?unir spontan?ment devant la r?sidence des Gandhi, dans le quartier colonial de New Delhi, pour tenter de la faire changer d’avis. Aux cris de ?Nous aimons Sonia?, certains mena?aient m?me de se suicider si elle renon?ait au pouvoir. La rumeur a surgi apr?s qu’elle fut ressortie bredouille de son entretien avec le pr?sident, A.P.J. Abdul Kalam, qui devait normalement lui confier la t?che de former le gouvernement. La pr?sence de Manmohan Singh ? cette entrevue avait suscit? l’?tonnement, accentu? par le fait qu’elle annonce, en sortant, qu’une deuxi?me rencontre avait ?t? pr?vue pour aujourd’hui. Sans vendre la m?che, elle avait toutefois laiss? entendre que le retard ?tait d? au fait que le Pr?sident n’?tait pas totalement convaincu de la stabilit? de sa coalition, qui totalise pourtant pr?s de 320 si?ges sur les 545 que compte le Parlement.

D?sesp?r?s. Bien que Singh, 73 ans, fasse l’unanimit? au sein de la coalition, le Congr?s et ses alli?s semblaient d?sesp?r?s, hier, par ce retournement de situation. Les march?s financiers, eux, ?taient ravis. Apr?s avoir plong?, lundi, en raison des craintes li?es ? l’influence qu’auraient les communistes sur le gouvernement, l’indice de la Bourse de Bombay s’est redress? de 8 %, hier, ? l’id?e de voir le lib?ral Manmohan Singh prendre la direction des op?rations.

http://www.liberation.fr/page.php?A...

© Libération

See online : Lib?ration

P.S.

Article paru dans Lib?ration, ?dition en ligne du mercredi 19 mai 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0