Debating India

Inde-Pakistan

D?gel confirm?

Georges ABOU

Monday 5 January 2004, by ABOU*Georges

Le Premier ministre indien a ?t? re?u lundi par le pr?sident pakistanais durant plus d’une heure, en marge du 12?me sommet des 7 pays membres de l’association d’Asie du Sud pour la coop?ration r?gionale (SAARC) qui, outre l’Inde et le Pakistan, regroupe ?galement le Bangladesh, le Bhoutan, les Maldives, le Sri Lanka et le N?pal.

Le contenu exact de l’entretien entre Atal Behari Vajpayee et Pervez Musharraf n’a pas ?t? divulgu?. La rencontre intervient dans un contexte de d?gel des relations entre Islamabad et New Delhi, apr?s plus de deux ans d’inqui?tante d?gradation.

La ?visite de courtoisie?, selon les termes employ?s pour qualifier la rencontre, a dur? 65 minutes. Elle ?tait tr?s attendue et constituait m?me le principal rendez-vous diplomatique du sommet, compte tenu du poids respectif des deux bellig?rants dans les enjeux r?gionaux et des menaces qu’ils font peser sur la r?gion et ses projets. La rencontre a confirm? la tendance au r?chauffement ? l’ouvre depuis avril 2003, apr?s deux ann?es d’une hostilit? qui avait rarement atteint un tel niveau d’intensit? et qui avait fait craindre ? plusieurs reprises le recours aux armes nucl?aires, dont les deux capitales sont ?quip?es, vecteurs compris.

Selon les responsables indiens, membres de la d?l?gation officielle, les deux hommes ne sont pas entr?s dans le d?tail de la querelle territoriale qui oppose les deux parties depuis le d?mant?lement de l’empire britannique en 1947, avec la question toujours pendante du Cachemire, aujourd’hui encore divis?. A l’issue de l’entretien, le ministre indien des Affaires ?trang?res a indiqu? que ?les deux dirigeants ont salu? les r?centes ?tapes vers une normalisation des relations entre les deux pays et ont ?mis le souhait de voir se poursuivre ce processus?. En effet, un long chemin a ?t? parcouru depuis les paroxysmes qui avaient suivi l’?chec du sommet d’Agra, en juillet 2001 et l’attaque en d?cembre du parlement de New Delhi par des s?paratistes cachemiris, soutenus par le Pakistan selon les Indiens. Et cette ?tape d’Islamabad est incontestablement un ?pisode suppl?mentaire dans la voie de la normalisation entam?e entre les deux pays.

Le chef de la diplomatie indienne n’a pas souhait? en dire davantage sur le fond mais il a insist? sur le niveau des d?l?gations pr?sentes. ?Le fait que le Premier ministre indien soit venu ? Islamabad pour le sommet de la SAARC, le fait que le Premier ministre de l’Inde ait rencontr? le Premier ministre du Pakistan, le pr?sident du Pakistan, j’ai rencontr? le ministre des Affaires ?trang?res du Pakistan, les secr?taires d’Etat aux Affaires ?trang?res se sont rencontr?s - c’est un progr?s?, a notamment d?clar? Yashwant Sinha.

La paix, enjeu de prosp?rit? r?gional

Son homologue pakistanais a ?t? un peu plus optimiste, annon?ant que les deux pays envisageaient la publication d’une d?claration commune, ce que d?mentait peu apr?s son coll?gue indien dans un ?loge diplomatique du silence : ?nous sommes face ? un probl?me tr?s d?licat. A ce stade, quiconque dit davantage que ce que j’ai dit ne sert pas la cause?. Mais selon un responsable pakistanais cit? par l’AFP sous couvert de l’anonymat, les deux hommes ont bien discut? du sujet qui int?resse tout le monde et ?voqu? la mise en place d’une plate-forme commune (vraisemblablement un document) pour d?marrer un dialogue sur le Cachemire.

Apr?s les tensions de ces derni?res ann?es, les commentaires pointent la satisfaction d’un retour ? la d?tente entre les deux puissances r?gionales. Sans pr?juger de la suite, nombre d’observateurs, d’analystes et de commentateurs estiment qu’en tout ?tat de cause l’?v?nement est d?j?, en lui-m?me, ?un succ?s?, ?un bon d?but?, ?un pas important?. Reste ?videmment ? savoir si les positions ont de bonnes chances de d?boucher sur un dialogue.

C’est un dossier crucial au moment o? le sommet des sept pays de la SAARC s’appr?te ? conclure un accord de libre-?change, qui devrait entrer en vigueur en 2006 et que toute la communaut?, qui repr?sente le cinqui?me de la population mondiale, attend avec impatience. Le conflit indo-pakistanais est un handicap au d?veloppement d’une r?gion qui demeure parmi les plus pauvres du monde et qui compte pourtant parmi les plus militaris?e. Ainsi chaque progr?s bilat?ral accompli, surtout entre Islamabad et New Delhi, est un pas enregistr? pour l’ensemble sur le chemin du d?veloppement et la presse r?gionale retient que ce 12?me sommet fera date dans la construction de l’ensemble.

See online : RFI

P.S.

Article RFI publi? le 5 janvier 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0