Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > Cessez-le-feu ? minuit

Inde-Pakistan

Cessez-le-feu ? minuit

Mounia DAOUDI

Tuesday 25 November 2003, by DAOUDI*Mounia

R?agissant favorablement ? l’annonce du Pakistan, qui affirmait d?s dimanche que ses troupes stationnant le long de la Ligne de contr?le avait re?u l’ordre d’observer un cessez-le-feu unilat?ral ? partir de mardi minuit, l’Inde a d?cid? ? son tour mardi de d?clarer une tr?ve qui doit prendre effet au m?me moment.

Cette d?cision intervient alors que les relations entre les deux fr?res ennemis semblent depuis cet ?t? plus apais?es et alors que la gu?rilla ind?pendantiste au contraire intensifie sa campagne contre les autorit?s indiennes du Jammu-et-Cachemire.

En visite au printemps dernier dans la r?gion, le sous-secr?taire d’Etat am?ricain Richard Armitage soulignait l’urgence de ?faire baisser la temp?rature entre les deux pays?. Il faut croire que le message a bien ?t? entendu puisque le d?gel entre les deux rivaux nucl?aires d’Asie du Sud semble se poursuivre. L’initiative de ce nouveau r?chauffement des relations indo-pakistanaises revient cette fois-ci ? Islamabad qui a cr?? la surprise en annon?ant dimanche sa d?cision de d?clarer une tr?ve unilat?rale le long de la fronti?re qui coupe le Cachemire en deux. ?Nos forces arm?es d?ploy?es de la long de la Ligne de contr?le ont re?u l’ordre d’observer un cessez-le-feu total ? partir de l’A?d al-Fitr -jour qui marque la fin du mois de je?ne du ramadan-?, a en effet annonc? le Premier ministre pakistanais ? l’occasion d’un discours marquant le premier anniversaire de son arriv?e ? la t?te du gouvernement. ?Nous attendons de l’Inde qu’elle r?ponde de mani?re positive car sans elle notre action restera incompl?te?, a-t-il ?galement ajout?.

Une fois l’effet de surprise pass?, l’Inde a salu?, quelques heures plus tard, la d?cision d’Islamabad et annonc? son intention de ?r?agir de mani?re positive ? cette initiative?. Elle a toutefois ?mis un b?mol, estimant notamment que pour instaurer un cessez-le-feu ?complet et durable?, les infiltrations des ind?pendantistes via la Ligne de Contr?le devaient cesser, soulignant implicitement l’implication des autorit?s d’Islamabad dans le financement et l’armement de la r?bellion cachemirie. Contre toute attente et alors que le Pakistan a toujours affirm? n’apporter qu’un soutien id?ologique ? la cause des ind?pendantistes, le gouvernement d’Islamabad a jug? ces propos encourageants. ?On me dit que le gouvernement de l’Inde a d?cid? de r?agir positivement. Je suis content?, a notamment d?clar? sur un ton particuli?rement conciliant le chef de la diplomatie pakistanaise. Cette bonne disposition est sans doute ? l’origine de l’annonce ce mardi de l’adh?sion de New Delhi ? la proposition pakistanaise. ?Les g?n?raux qui dirigent les op?rations militaires en Inde et au Pakistan se sont mis d’accord pour observer un cessez-le-feu prenant effet aujourd’hui ? minuit?, a ainsi pr?cis? un communiqu? du minist?re indien des affaires ?trang?res.

Les deux voisins tentent certes depuis quelques mois d?j? de d?samorcer les tensions. Mais c’est la premi?re fois qu’ils parviennent de concert ? un tel accord depuis le d?clenchement il y a quatorze ans de l’insurrection islamiste dans cette r?gion disput?e d?s 1947 par les deux fr?res ennemis. Dans une surench?re de bonne volont?, New Delhi a en outre d?clar? souhaiter ?largir la tr?ve ? la r?gion du Siachen qui s’?tend au nord du Cachemire entre l’Inde, le Pakistan et la Chine. Des troupes indiennes et pakistanaises se disputent depuis 1984 le contr?le de ce glacier th??tre de combats ? une altitude de plus de 5 500 m?tres qui en font le champ de bataille le plus ?lev? du monde.

Une mesure qui devrait en d?voiler d’autres

Le fait que le Premier ministre pakistanais Zafarullah Jamali, et non pas le pr?sident Pervez Musharraf, soit ? l’origine de l’initiative du cessez-le-feu n’est sans doute pas ?tranger au bon accueil r?serv? par New Delhi ? sa proposition. L’Inde a en effet observ? d’un tr?s bon oil la r?cente mont?e au cr?neau du chef du gouvernement pakistanais contre les groupes radicaux islamistes. M. Jamali a ces derni?res semaines insist? ? plusieurs reprises sur les menaces qui p?sent sur son pays s’il ne se d?cidait pas ? combattre enfin l’extr?misme religieux. Sensible ? cette infl?chissement dans la politique pakistanaise, la presse indienne a d’ailleurs salu? l’initiative d’Islamabad concernant le cessez-le-feu y voyant une v?ritable mesure pour la paix et cela d’autant plus qu’elle n’est pas isol?e.

L’annonce de cette tr?ve fait en effet partie d’une s?rie de d?cisions prise par le Pakistan dans le but officiellement d’am?liorer ses relations avec son puissant voisin. Des d?cisions qui r?pondent en grande partie aux propositions faites il y a un mois par New Delhi dans le m?me but. Zafarullah Jamali, qui s’exprimait ? l’occasion du premier anniversaire de la mise en place de son gouvernement, a ainsi affirm? devant des millions de t?l?spectateurs qu’Islamabad ?tait pr?t ? accepter la mise en place d’un service de bus entre Muzaffarabad, la capitale de l’Azad Cachemire, et Shrinagar, la capitale d’?t? du Cachemire indien.

Cette mesure, tr?s populaire aupr?s des familles cachemiries s?par?es depuis la premi?re guerre indo-pakistanaise de 1947, pourrait ouvrir la voie ? une reprise des liaisons a?riennes et ferroviaires entre les deux voisins interrompues depuis d?cembre 2001 en repr?sailles ? l’attentat contre le parlement ? New Delhi. Cette attaque terroriste sans pr?c?dent dans la capitale indienne avait provoqu? une tr?s forte d?t?rioration des relations entre les deux pays qui avaient mass? plus d’un million d’hommes de part et d’autre de la Ligne de contr?le mena?ant la r?gion d’une nouvelle guerre.

See online : RFI

P.S.

Article RFI publi? le 25 novembre 2003.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0