Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > Kashmir > Chaud et froid sur le Cachemire

Inde-Pakistan

Chaud et froid sur le Cachemire

Franck WEIL-RABAUD

Monday 1 January 2001, by WEIL-RABAUD*Franck

L’Inde et le Pakistan pourraient engager des pourparlers, mais les affrontements se poursuivent entre les deux pays dans la r?gion du Cachemire. De part et d’autre, on souffle le chaud et le froid.

L’Inde et le Pakistan multiplient ces derni?res heures les gestes contradictoires dans le conflit qui les oppose sur la question du Cachemire. Ces derni?res heures, dans cette r?gion himalayenne dont les deux voisins se disputent la souverainet? depuis 1947, les affrontements entre les forces arm?es des deux pays ont ?t? particuli?rement violents.

L’arm?e indienne a ainsi tu? dix soldats pakistanais et d?truit une douzaine de bunkers dans la partie du Cachemire sous contr?le pakistanais. L’aviation indienne a ?galement bombard? des villages situ?s ? proximit? imm?diate de la ligne de d?marcation, contraignant quelque cinq mille civils ? prendre la fuite. Lundi des ?changes de tirs de mortiers avaient entra?n? la mort de deux soldats indiens.

Cette recrudescence des incidents arm?s intervient alors que l’espoir d’un d?but de solution diplomatique semblait se dessiner. Le chef de la diplomatie indienne avait consid?r? comme un pas en avant les arrestations effectu?es par la police pakistanaise au sein de la mouvance islamiste. Ces deux derniers jours, plus d’une centaine de militants pr?sum?s du Lashkar e Toiba et de la Jaish e Mouhamad ont en effet ?t? arr?t?s. Ces deux organisations implant?es au Pakistan sont accus?es d’avoir commis l’attentat suicide du 13 d?cembre dernier contre le parlement indien ? New Delhi.

George Bush salue les mesures prises par le Pakistan

En d?cidant d’intensifier la r?pression contre les musulmans radicaux, la junte pakistanaise r?pondait ? une forte pression de la part des Etats-Unis. Le pr?sident am?ricain George Bush a d’ailleurs salu? les mesures prises par le g?n?ral Pervez Mousharaf.

Mais l’Inde demande plus. Elle souhaite l’interdiction d?finitive des ces mouvements. Cette demande appara?t difficile ? satisfaire dans la mesure o? les autorit?s d’Islamabad doivent composer avec une opinion publique qui, dans son ensemble, accepte mal la coop?ration de leur pays avec les Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme ainsi que dans l’op?ration militaire toujours en cours en Afghanistan.

L’Inde et le Pakistan pourraient ?voquer directement leur contentieux dans les prochains jours. Le ministre indien des affaires ?trang?res a en effet laiss? entendre qu’il pourrait s’entretenir avec son homologue pakistanais ? l’occasion du sommet des pays de l’Asie du Sud. La r?union d?bute ce vendredi ? Katmandou au N?pal.

See online : RFI

P.S.

Article RFI, publi? le 1er janvier 2001.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0