Debating India
Home page > Public directory > External Affairs > La ?diplomatie du cricket? en marche - Inde-Pakistan

Inde-Pakistan

La ?diplomatie du cricket? en marche - Inde-Pakistan

Mounia DAOUDI

Wednesday 10 March 2004, by DAOUDI*Mounia

Apr?s s’?tre affront?s trois fois en un quart de si?cle -dont deux fois pour le territoire himalayen du Cachemire- et apr?s avoir ?vit? il y a deux ans une guerre nucl?aire, l’Inde et le Pakistan semblent aujourd’hui sur le chemin de la r?conciliation.

Les deux rivaux, qui avaient mass? en 2002 un million d’hommes de part et d’autre de la Ligne de contr?le qui divise le Cachemire, ont en effet choisi il y a quelques mois d’amorcer une politique de d?tente et de dialogue. Signe du r?chauffement des relations entre ces deux fr?res ennemis, l’?quipe indienne de cricket a entam? mercredi une tourn?e historique au Pakistan, une premi?re depuis pr?s de quinze ans.

La derni?re tourn?e au Pakistan d’une ?quipe indienne de cricket remonte ? 1989, l’insurrection arm?e d?clench?e la m?me ann?e par les s?paratistes cachemiris soutenue par les autorit?s d’Islamabad ayant depuis mis fin ? un ?v?nement qui de tous temps a d?clench? les passions des deux c?t?s de la fronti?re. Car comme aiment ? le rappeler les commentateurs sportifs des deux pays, le cricket concerne aujourd’hui encore ?beaucoup de gens en Inde et au Pakistan?. ?C’est le seul h?ritage colonial qui subsiste. C’est presque une religion la?que dans la p?ninsule?, explique ainsi le Pakistanais Omar Qureishi qui n’a rat? que deux s?ries de rencontres depuis la premi?re qui s’est tenue en 1952, cinq ans apr?s l’ind?pendance. Depuis les liens sportifs entre les deux pays n’ont cess? d’?tre tributaires de la politique mise en vigueur par les gouvernements. C’est ainsi qu’il n’y a pas eu de matches de cricket entre les deux rivaux de l’Asie du Sud de 1960 ? 1978, une p?riode qui a ?t? marqu?e par deux des trois guerres indo-pakistanaises concernant le Cachemire et l’ind?pendance du Pakistan oriental devenu le Bangladesh.

L’arriv?e d’une ?quipe indienne de cricket au Pakistan ne constitue donc pas ? ce titre uniquement un ?v?nement sportif. Certains observateurs estiment ainsi que ?la diplomatie du cricket? est d?sormais ? l’ouvre entre les deux nations ennemies, l’espoir ?tant que la comp?tition, qui doit se d?rouler durant les cinq semaines prochaines, puisse jouer un r?le similaire ? celui jou?s par les pongistes am?ricains qui s’?taient rendus dans les ann?es 70 en Chine. A l’?poque on avait ?voqu? une ?diplomatie du ping-pong? qui avait, gr?ce au sport, ouvert la voie ? la normalisation des relations entre P?kin et Washington.

Le capitaine de l’?quipe indienne de cricket est d’ailleurs loin d’?tre insensible ? cet aspect diplomatique de la tourn?e qu’il vient d’entreprendre au Pakistan avec ses joueurs. Il a en effet d?clar? avant de quitter New Delhi que les sportifs ont ?toujours ?t? des ambassadeurs de l’Inde ? l’?tranger?. ?Mais cette fois-ci, a-t-il ajout? insistant sur le caract?re symbolique de ce voyage, les gens voient cette tourn?e d’un oil diff?rent car nous allons au Pakistan?. ?Quand les deux pays essaient de devenir amis, d’apaiser les tensions, le cricket joue un r?le th?rapeutique, il devient un ciment qui les lie?, a pour sa part d?clar? l’une des l?gendes du cricket pakistanais, Imran Khan. ?Ca transcende le sport, c’est beaucoup plus que le cricket, il s’agit de passion?, a m?me ajout? avec enthousiasme l’ancien capitaine de l’?quipe championne du monde en 1992.

Une tourn?e sous haute s?curit?

Mais ? la diff?rence des rencontres pr?c?dentes largement nourries par l’animosit? traditionnelle qui existe entre les populations des deux pays, cette tourn?e intervient dans un contexte de r?chauffement des relations entre New Delhi et Islamabad. Les autorit?s pakistanaises insistent d’ailleurs largement sur cet aspect des choses. ?Les victoires et les d?faites sont une question secondaire. Ce qui est important c’est que le cricket contribue ? favoriser la paix et l’amiti??, a ainsi soulign? le ministre de l’Information Sheikh Rachid Ahmed. ?Je suis persuad? que l’?v?nement va consolider le processus de normalisation en cours?, a-t-il ajout? esp?rant que ?la diplomatie du cricket donnera de bons r?sultats dans la qu?te d’une ?re nouvelle de relations pacifiques?.

Apr?s ?tre pass?s ? deux doigts d’une guerre nucl?aire il y a deux ans, les deux fr?res ennemis ont cr?? la surprise en novembre dernier en annon?ant un cessez-le-feu au Cachemire, le long de cette Ligne de contr?le de part et d’autre de laquelle ils avaient pourtant mass? un million d’hommes. Les deux pays se sont ensuite mis d’accord pour engager ?un dialogue global?, portant sur tous les probl?mes, y compris l’?pineux dossier du Cachemire divis? et revendiqu? par les deux parties. D?but janvier des lignes a?riennes ainsi que des lignes de bus reliant les deux territoires ont ?t? r?tablies. Et si la suite des n?gociations reste vraisemblablement suspendue aux r?sultats des ?lections l?gislatives anticip?es pr?vues le mois prochain en Inde, le feu vert du Premier ministre Atal Behari Vajpayee ? une tourn?e de l’?quipe de cricket au Pakistan demeure un signe fort de la volont? de rapprochement.

Dans le souci d’?viter tout d?rapage autour d’un sport qui d?cha?ne les passions aussi bien en Inde qu’au Pakistan, les autorit?s d’Islamabad ont entour? la tourn?e de l’?quipe indienne de mesures de s?curit? draconiennes. Les quinze joueurs qui ont atterri mercredi ? Lahore, dans l’est du pays, ont ainsi ?t? emmen?s ? leur h?tel dans un car blind? escort? par des commandos. Le premier match doit se d?rouler samedi prochain ? Karachi et les 33 500 places se sont envol?es quelques heures apr?s leur mise en vente. Le stade national avait ?t? assailli d?s l’aube dimanche dernier par des dizaines de milliers de fans venus acheter leurs tickets et la police pakistanaise avait d? faire usage de la force pour calmer les ardeurs des supporters. Signe que le cricket fait d?cid?ment des miracles, des milliers de fans indiens ont obtenu des visas pour se rendre au Pakistan, parmi eux des stars de Bollywood, d’anciennes gloires du cricket et aussi des hommes politiques. Rahul et Priyanka, les deux enfants de la pr?sidente du Parti du Congr?s Sonia Gandhi sont notamment du voyage.

See online : RFI

P.S.

Article RFI publi? le 10 mars 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0