Debating India
Home page > Public directory > Neighbouring countries > Sri Lanka > Espoir de paix au Sri Lanka

Espoir de paix au Sri Lanka

Pierre PRAKASH

Wednesday 7 April 2004, by PRAKASH*Pierre

Vainqueur des ?lections, la Pr?sidente veut poursuivre les n?gociations avec les rebelles s?paratistes tamouls

New Delhi de notre correspondant

Sortie victorieuse des ?lections l?gislatives anticip?es de vendredi, la pr?sidente sri-lankaise Chandrika Kumaratunga a nomm?, hier, un nouveau Premier ministre, Mahinda Rajapakse, mettant ainsi fin ? deux ans d’une cohabitation qui paralysait la vie politique du pays et bloquait toute avanc?e dans le processus de paix avec la r?bellion tamoule. Chef de l’opposition dans l’Assembl?e sortante, Rajapakse, 58 ans, a imm?diatement affirm? qu’il comptait poursuivre les pourparlers avec les s?paratistes arm?s des Tigres de lib?ration de l’Eelam Tamoul (LTTE), interrompues depuis avril 2003.

Second r?le. ?La Pr?sidente se chargera du processus de paix?, a-t-il toutefois ajout?, laissant entendre qu’il ne jouerait qu’un second r?le dans les n?gociations, meilleur espoir de mettre un terme ? trente ans d’une guerre civile qui a d?j? fait plus de 64 000 morts. La nomination d’un Premier ministre fantoche est assez logique puisque, si la Pr?sidente avait provoqu? des ?lections avec pr?s de quatre ans d’avance, c’?tait afin d’?vincer son grand rival, le chef du gouvernement sortant Ranil Wickremesinghe, et de reprendre ainsi les r?nes du processus de paix. Kumaratunga, qui n’a elle-m?me jamais v?ritablement r?ussi ? n?gocier avec la r?bellion malgr? sept ann?es pass?es au poste de Premier ministre, accusait en effet Wickremesinghe de faire trop de concessions aux Tigres. Et si elle se dit d?termin?e ? poursuivre les n?gociations, on ignore pour l’instant comment elle compte s’y prendre pour d?bloquer la situation. D’autant que les rebelles, qui ont par le pass? tent? de l’assassiner, se m?fient d’elle au plus haut point.

Menace. Le parti pr?sidentiel, l’Alliance pour la libert?, ne dispose que d’une majorit? relative dans le nouveau Parlement, ce qui pourrait rapidement d?boucher sur une nouvelle crise politique. L’Alliance nationale tamoule, ?manation politique du LTTE, a quant ? elle remport? 22 si?ges. Une perc?e spectaculaire des s?paratistes, pour la premi?re fois candidats, qui pourrait compliquer le processus de paix. Les rebelles ont d?j? menac?, lundi, de reprendre les armes s’ils n’obtenaient pas l’autonomie des r?gions du Nord-Est, majoritairement tamoules, par la n?gociation.

See online : http://www.liberation.fr/imprimer.p...

P.S.

in Lib?ration, ?dition en ligne du mercredi 07 avril 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0