Debating India
Home page > Questions internationales > s?curit? > Formons un lobby Pakistan- Inde-Isra?l !

NUCLEAIRE

Formons un lobby Pakistan- Inde-Isra?l !

Ejaz Haider

Wednesday 25 February 2004, by HAIDER*Ejaz

Elaborer un projet tripartite pour obtenir le statut de puissances nucl?aires reconnues, telle est la proposition d’un hebdomadaire pakistanais de renom. Un rapprochement un peu surprenant.

"The Friday Times", extraits, Lahore

Lors de la 40e Conf?rence annuelle sur la s?curit?, qui s’est tenue ? Munich le 7 f?vrier dernier, le ministre des Affaires ?trang?res pakistanais, Khurshid Kasuri, a rappel? que son pays ne signerait pas le Trait? de non-prolif?ration nucl?aire (TNP). Il a ?galement r?affirm? l’engagement d’Islamabad en faveur de la non-prolif?ration. Loin d’?tre paradoxales, ces deux d?clarations, prononc?es ? la suite du scandale qui a ?clabouss? le Pakistan ces derni?res semaines, sont aussi louables et logiques l’une que l’autre. Il s’agit d’un juste compromis entre le besoin d’Islamabad de conserver et d’accro?tre son propre potentiel nucl?aire et son obligation internationale de pr?venir une prolif?ration tous azimuts. En fait, notre nation n’a jamais souscrit ? la doctrine de la non-prolif?ration et, en refusant de signer le trait?, elle ne s’est jamais engag?e l?galement dans ce sens. Contrairement au Pakistan [et ? l’Inde], tous les autres pays, qu’ils soient capables ou non de produire des armements nucl?aires, ont sign? le TNP et ont par cons?quent sciemment accept? cette doctrine.

Il para?t ?vident qu’il faut agir pour obtenir une acceptation de jure du statut d’Etat dot? d’armes nucl?aires, qui est de facto celui du Pakistan, de l’Inde et d’Isra?l. Pour y arriver, Islamabad doit tomber d’accord avec New Delhi, et indirectement avec Tel-Aviv, et faire bloc pour pousser les cinq Etats nucl?aires officiels ? discuter et ? l?gitimer leur statut dans un autre cadre que le TNP. L’analyste isra?lien Reuven Pedatzur ?crivait il y a quelques semaines dans le grand quotidien Ha’Aretz que les ?v?nements r?cents peuvent se r?sumer ? deux prises de positions fortes : “La d?cision de la Libye de d?manteler ses armes de destruction massive, ainsi que la signature par l’Iran du protocole additionnel du TNP et son engagement ? cesser ses activit?s d’enrichissement d’uranium.” Selon lui, Isra?l devrait dans ce contexte “proposer un nouvel accord avec les autorit?s am?ricaines en vue de faire reconna?tre son statut nucl?aire”.

Il va sans dire que le Pakistan, l’Inde et Isra?l ont int?r?t ? conserver leurs arsenaux nucl?aires et ? en assurer la s?curit?, mais aussi ? obtenir la reconnaissance de leur statut. Mais, comme le TNP ne peut pas aider ces pays directement, ils devraient signer un accord multilat?ral avec le club des cinq puissances nucl?aires officielles. Il est aberrant de craindre que le statut nucl?aire de fait d’un pays ne soit reconnu puisque le Pakistan, l’Inde et Isra?l sont de toute fa?on capables de fabriquer des armes nucl?aires et ont r?ussi ? d?velopper leur potentiel en refusant de se soumettre au dispositif l?gal en vigueur. Ils n’entrent donc pas dans la m?me cat?gorie que des pays - la Libye, l’Iran et la Cor?e du Nord - qui ont cherch? ? d?velopper leur potentiel clandestinement apr?s avoir sign? et ratifi? le TNP.

Qui plus est, en l?gitimant le statut de nos trois pays, les Etats officiellement dot?s d’armes nucl?aires nous remettraient sur le droit chemin et nous rallieraient plus facilement ? leurs efforts de non- et de contre-prolif?ration. Puisque Islamabad et New Delhi sont engag?s dans un processus de paix [depuis avril 2003] et que le risque de conflit nucl?aire entre les deux voisins s’estompe, il para?t capital qu’ils travaillent sur un projet conjoint. Au lendemain des essais nucl?aires indiens [en 1998], des analystes avaient sugg?r? que le statut nucl?aire de l’Inde soit l?gitim? par l’appellation “Etat poss?dant des armes nucl?aires” au lieu d’“Etat dot? d’armes nucl?aires”, l’appellation officielle du TNP. Cette id?e n’a pas fait son chemin car elle arrivait trop t?t. Mais aujourd’hui l’Inde est de plus en plus proche d’Isra?l, tant sur le plan diplomatique que militaire, et pourrait obtenir sa contribution pour qu’un projet tripartite soit ?labor? et pr?sent? au tr?s restreint “club des cinq.” Une telle orientation aurait le m?rite de l?galiser le statut de ces trois Etats nucl?aires et de renforcer par la m?me occasion leur engagement en faveur de la non-prolif?ration. De toute fa?on, dans le no man’s land o? ils se trouvent, l’Inde, le Pakistan et Isra?l ne parviendront ? rien par leurs propres moyens. Ils n’ont pas d’autre solution que de s’entraider.

P.S.

in Courrier International, n?694, du 19 au 25 f?vrier 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0