Debating India
Home page > Questions internationales > AFRIQUE > Malabo d?montre que l’?re des coups d’Etat est r?volue en (...)

AFRIQUE

Malabo d?montre que l’?re des coups d’Etat est r?volue en Afrique

AFP

Monday 22 March 2004

L’?chec d’une tentative de coup d’Etat en Guin?e Equatoriale, gr?ce ? la collaboration de services secrets de ce pays, d’Afrique du Sud et du Zimbabwe, d?montre que l’?re des coups d’Etat est r?volue en Afrique, a estim? la ministre sud-africaine des Renseignements.

"Il y a trois semaines, les services de renseignements et de s?curit? combin?s d’Afrique du Sud, du Zimbabwe et de Guin?e Equatoriale ont stopp? net un coup d’Etat", a d?clar? la ministre Lindiwe Sisulu dans un discours tenu vendredi mais rendu public lundi par son minist?re.

"Je suis certaine que c’est une claire indication que cette ?re (des coups d’Etat) est r?volue", a d?clar? la ministre dans son discours vendredi devant l’Acad?mie nationale des Services de Renseignements.

"Cela devrait nous remplir de fiert?, car nos efforts portent leurs fruits, et annoncent une nouvelle identit? de stabilit? pour l’Afrique", a poursuivi Mme Sisulu. "Le message limpide de ces efforts, ? l’attention des conspirateurs comme des mercenaires, est que leur temps en Afrique est r?volu".

Un groupe de 70 mercenaires pr?sum?s de diverses nationalit?s, dont plusieurs Sud-Africains, a ?t? arr?t? le 7 mars et est d?tenu depuis ? Harare. Selon les autorit?s zimbabw?ennes, ils devaient rejoindre 15 mercenaires arr?t?s en Guin?e Equatoriale en vue d’un coup d’Etat contre le r?gime du pr?sident Teodoro Obiang Nguema.

L’Afrique du Sud, a estim? la ministre, occupe une position privil?gi?e pour d?jouer ce type de plans et faire pr?valoir la stabilit? en Afrique.

"D’une part, notre capacit? de renseignements nous donne les moyens de d?tecter ces activit?s malsaines".

"D’autre part, et cela en triste, nous en Afrique du Sud sommes l’exportateur principal d’expertise mercenaire, et il est donc de notre responsabilit? d’?tre au coeur de la bataille pour vaincre ce fl?au", a conclu Mme Sisulu.

P.S.

L’Intelligent, lundi 22 mars 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0