Debating India
Home page > Public directory > Neighbouring countries > Pakistan > Trois hommes condamn?s ? mort pour l’attentat antifran?ais de (...)

PAKISTAN

Trois hommes condamn?s ? mort pour l’attentat antifran?ais de Karachi

AFP

Wednesday 2 July 2003

Article paru dans Le Monde, ?dition du 30 juin 2003.

L’attentat du 8 mai 2002, commis ? l’aide d’une voiture pi?g?e devant l’H?tel Sheraton de la ville portuaire, avait co?t? la vie ? 11 Fran?ais salari?s de la direction des constructions navales (DCN) et ? trois Pakistanais, dont le poseur de bombe.

Trois militants islamistes ont ?t? condamn?s ? la peine de mort, lundi 30 juin, pour leur implication dans l’attentat ? la voiture pi?g?e qui avait tu? onze Fran?ais en mai 2002, ? Karachi, dans le sud du Pakistan.

Les peines capitales ont ?t? prononc?es par le juge Feroz Mehmood Bhatti contre les deux accus?s pr?sents, Asif Zahir et Mohammad Bachir, pour assassinat ? l’aide d’explosifs et terrorisme.

Un troisi?me accus?, Mohammad Sohail, jug? par contumace, a ?galement ?t? condamn? ? mort pour les m?mes motifs. "A la lumi?re des preuves produites et des d?positions des 42 t?moins de l’accusation, la culpabilit? d’Asif Zahir et de Mohammad Bachir, ainsi que celle de Mohammad Sohail jug? par contumace, a ?t? ?tablie. Ils sont dont condamn?s ? mort pour assassinat par explosif et terrorisme", a d?clar? le juge.

Les deux militants islamistes pr?sents lors de la lecture du verdict sont rest?s calmes et sans r?action ? l’annonce de leur condamnation ? mort.

"Je suis satisfait du verdict, ce fut l’un des plus terribles attentats-suicides commis au Pakistan, contre des ing?nieurs fran?ais qui travaillaient pour les int?r?ts pakistanais", a comment? ? la presse le procureur g?n?ral, Maula Bux Bhatti.

UN PROC?S "POUR FAIRE PLAISIR ? L’AM?RIQUE"

Malgr? des aveux enregistr?s par la police pakistanaise durant leur d?tention pr?ventive, les deux condamn?s plaidaient non coupables. Selon ces aveux, les deux hommes avaient m?me indiqu? avoir vis? des Am?ricains et avoir regrett? cet attentat dirig? contre des "amis du Pakistan".

Sept islamistes ?taient jug?s pour cet attentat qui avaient tu? onze techniciens fran?ais et trois Pakistanais, dont l’auteur de l’attentat, le 8 mai 2002, devant l’H?tel Sheraton de Karachi. Une Toyota Corolla charg?e d’environ 150 kilos d’explosifs ?tait venue percuter un autobus dans lequel avaient pris place les techniciens fran?ais. Employ?s de la direction des constructions navales, ils devaient se rendre comme tous les matins ? la base navale de Karachi pour participer ? la mise au point d’un sous-marin Agosta B-90, le premier construit au Pakistan.

Des cinq accus?s en fuite, outre Mohammad Sohail, condamn? ? mort, l’un d’eux, Adnan Qamar, a ?t? acquitt? faute de preuve, tandis que le tribunal a finalement renonc? ? juger les trois autres, en raison de l’absence de documents ?tablissant leur identit? et leur implication dans la pr?paration de l’attentat. Mohammad Sohail, qui utilisait divers noms d’emprunt dont Akram et Khalid Mahmood, serait le cerveau de l’attentat selon les enqu?teurs. La police pakistanaise le soup?onne d’?tre ? l’origine de la plupart des attentats antioccidentaux qui ont frapp? Karachi en 2002.

Selon l’accusation, Asif Zahir appartiendrait au groupe extr?miste Harkat Djihad-ul Islami, et Mohammad Bachir au groupe interdit Harkat-ul Moudjahedin, deux groupes luttant contre la pr?sence indienne au Cachemire, province ? majorit? musulmane mais coup?e en deux entre le Pakistan et l’Inde.

A l’ext?rieur du tribunal, install? dans la prison centrale de Karachi o? le proc?s s’?tait ouvert le 1er avril apr?s deux mois d’ajournements, les familles des condamn?s clamaient l’innocence des deux hommes. "Mon fils est innocent", proclamait la m?re de Mohammad Zahir : "Ce proc?s a ?t? organis? uniquement pour faire plaisir ? l’Am?rique. Mon fils est un ’djihadi’ (combattant musulman) parce que c’est un devoir de l’islam, il n’a commis aucun crime."

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0