Debating India
Home page > Public directory > Neighbouring countries > Sri Lanka > La pr?sidente du Sri Lanka a dissous le parlement

SRI LANKA

La pr?sidente du Sri Lanka a dissous le parlement

AFP

Sunday 8 February 2004

La pr?sidente du Sri Lanka, Chandrika Kumaratunga, a dissous samedi le parlement et appel? ? l’organisation d’?lections l?gislatives pour le 2 avril, ont annonc? des responsables ? Colombo.

La d?cision de Mme Kumaratunga est consid?r?e comme une tentative de mettre fin ? la lutte pour le pouvoir qui l’oppose au Premier ministre Ranil Wickremesinghe et qui menace de rouvrir les hostilit?s entre Tamouls et Cinghalais.

Les ?lections l?gislatives devaient avoir lieu dans pr?s de quatre ans.

Mme Kumaratunga va faire publier dans le Journal officiel une d?claration annon?ant la dissolution du parlement monocam?ral de 225 membres avec effet imm?diat, a d?clar? Neville Nanayakkara.

"Nous venons de recevoir l’annonce ? para?tre imm?diatement dans le journal", a pr?cis? M. Nanayakkara qui occupe la fonction "d’imprimeur du gouvernement".

Selon des responsables, les candidatures pour les ?lections pourront ?tre d?pos?es pendant une semaine ? compter du 17 f?vrier.

Un conflit oppose Mme Kumaratunga ? son rival Ranil Wickremesinghe, depuis la victoire du parti du chef de gouvernement aux ?lections l?gislatives de d?cembre 2001.

D?but novembre, la pr?sidente avait d?clench? une crise constitutionnelle sans pr?c?dent, limogeant trois ministres clefs, suspendant le parlement et ordonnant ? l’arm?e de se d?ployer autour d’installations strat?giques tandis que la police ?tait plac?e en ?tat d’alerte maximum.

Cette crise avait eu pour cons?quence le gel du processus de paix dans le cadre d’une m?diation norv?gienne avec la gu?rilla tamoule, un conflit qui a fait plus de 60 000 morts en plus de vingt ans.

Le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a annonc? samedi qu’il ajournait sa visite en Tha?lande, qui devait d?buter lundi, apr?s la d?cision de Mme Kumaratunga de dissoudre le parlement qu’il dirigeait.

"Je rentrerai ? Colombo demain, mais il est ?vident que je ne pourrai pas m’acquitter de cette visite en Tha?lande", a-t-il indiqu? par t?l?phone depuis une station baln?aire situ?e au sud de la capitale sri-lankaise.

L’organisation d’?lections anticip?es ?tait largement pr?visible depuis que Mme Kumaratunga avait conclu le mois dernier une alliance avec un parti marxiste.

See online : http://www.lemonde.fr/web/imprimer_...

P.S.

Article paru dans Le Monde, ?dition en ligne du 8 f?vrier 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0