Debating India
Home page > Questions internationales > AFRIQUE > Le fils de Margaret Thatcher est mis en cause dans un coup de force avort? (...)

Le fils de Margaret Thatcher est mis en cause dans un coup de force avort? en Guin?e-Equatoriale

Jean-Philippe R?my

Thursday 26 August 2004, by REMY*Jean-Philippe

Arr?t? en Afrique du Sud, puis remis en libert? sous contr?le judiciaire, Mark Thatcher serait l’un des financiers des mercenaires pr?sum?s qui sont actuellement jug?s ? Malabo et ? Harare.

Le coup de th??tre est survenu, mercredi 25 ao?t, au troisi?me jour du proc?s des auteurs pr?sum?s d’une tentative de coup d’Etat ? Malabo, en Guin?e-Equatoriale. L’arrestation, ? l’aube, en Afrique du Sud, de Mark Thatcher, le fils de l’ancien premier ministre britannique, est venu donner un ?clat inattendu au proc?s de Malabo.

Dans le petit pays du Golfe de Guin?e o? le boom p?trolier a entra?n?, en 2003, une croissance - le record mondial - de 70 %, dix-huit hommes, des Sud-Africains, Arm?niens et Equato-Guin?ens doivent r?pondre ? une s?rie accusations les impliquant, avec leur chef, Nick Du Toit, dans une tentative de putsch, en mars, destin?e ? renverser le pr?sident Teodoro Obiang Nguema.

Mercredi, ? la reprise du proc?s, Nick Du Toit a reconnu avoir ?t? en "relations d’affaires" avec Mark Thatcher. Ce dernier aurait envisag?, selon lui, de commander ? Triple Option Trading, sa soci?t? implant?e ? Malabo, deux h?licopt?res destin?s ? des projets miniers au Soudan. Les autorit?s ?quato-guin?ennes, de leur c?t?, affirment que le fils de "Maggy" Thatcher ?tait en r?alit? l’un des financiers de la tentative de coup d’Etat. "Nous disposons d’informations selon lesquelles il aurait financ? la tentative de coup d’Etat en Guin?e-Equatoriale", a d?clar? Sipho Ngwema, porte-parole de l’unit? d’?lite de la police sud-africaine en charge de l’enqu?te.

Triple Option aurait re?u, selon Malabo, environ 10 millions de dollars vir?s depuis des soci?t?s off shore, gr?ce ? des appuis ? l’?tranger, notamment celui d’un "ancien ministre" du gouvernement Thatcher et de responsables espagnols, afin d’installer au pouvoir un opposant ?quato-guin?en en exil en Espagne, Severo Moto.

D’autres proc?dures devraient suivre le proc?s de Malabo, o? comparaissent les hommes charg?s, selon l’accusation, de pr?parer le terrain pour le gros des troupes, parties d’Afrique du Sud ? bord d’un Boeing 727 achet? pour la circonstance. Lors d’une escale ? Harare, au Zimbabwe, pour embarquer des armes, ce second groupe a ?t? arr?t? par les autorit?s locales. Soixante-dix hommes, parmi lesquels Simon Mann, le "cerveau" de l’op?ration, sont actuellement jug?s ? Harare.

DEMANDES D’EXTRADITION

Les membres du groupe de Malabo - d’anciens membres du 32e bataillon de l’arm?e sud-africaine charg?, du temps de l’apartheid, de mener la sale guerre de Pretoria contre les mouvements de lib?ration d’Afrique australe, des pilotes arm?niens de l’Antonov de Nick Du Toit, et des responsables ?quato-guin?ens - risquent de 26 ? 86 ans de prison. Le procureur a annonc? qu’il comptait requ?rir la peine de mort contre leur chef, Nick Du Toit. Mardi, au second jour d’audience, ce dernier a renouvel? ses d?clarations faites lors de l’instruction, reconnaissant sa participation au putsch, mais innocentant ses coaccus?s, qui affirment d’ailleurs n’avoir ?t? que de simples employ?s de Triple Option et ne pas avoir ?t? au courant du projet de coup d’Etat.

En revanche, Nick Du Toit a impliqu? Simon Mann. Ce dernier, fils de bonne famille, ancien des forces sp?ciales britanniques ayant fait fortune en offrant les services de mercenaires dans des op?rations de "s?curit?", est ?galement un ami de Mark Thatcher.

Le fils de l’ancien premier ministre britannique a ?t? remis en libert?, sous contr?le judiciaire, apr?s s’?tre engag? ? verser une caution de 250 000 euros. Mais son extradition vers la Guin?e ?quatoriale devrait ?tre demand?e "rapidement" par Malabo, affirme Lucie Bourthoumieux, avocat conseil fran?aise du gouvernement ?quato-guin?en.

Des demandes ont d?j? ?t? adress?es ? la Grande-Bretagne et ? l’Espagne pour obtenir l’extradition de plusieurs autres suspects, notamment trois d?tenteurs de passeports britanniques.

See online : Le Monde

P.S.

Le "Kowe?t de l’Afrique"

Petit pays de 28 000 km2, situ? entre le Gabon et le Cameroun et peupl? de 500 000 habitants, la Guin?e-Equatoriale est le troisi?me producteur de p?trole africain, apr?s le Nigeria et l’Angola. Surnomm?e le "Kowe?t africain", elle produit 350 000 barils/jour. Ses revenus tir?s de l’or noir ?taient de 700 millions de dollars en 2003. C’est en 1990 que de petites compagnies am?ricaines ont d?couvert du p?trole au large de cette ancienne colonie espagnole. Depuis, les majors ExxonMobil, Marathon, Amerida Hess et ChevronTexaco ont rachet? ces licences d’exploration-production.

Ferm?e en 1996 par l’administration Clinton en raison des violations des droits de l’homme, l’ambassade am?ricaine a ?t? rouverte cette ann?e sous les pressions du lobby texan des hydrocarbures, tr?s influent au sein de l’administration r?publicaine. Le r?cent scandale du blanchiment des fonds du clan du pr?sident Obiang Nguema par la Riggs Bank a mis en lumi?re les nombreux partenariats mont?s par les compagnies p?troli?res avec la famille du chef de l’Etat.

Article paru dans "Le Monde", ?dition en ligne du 26 ao?t 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0