Debating India
Home page > Public directory > Indian Politics > Sangh Parivar / Hindu Nationalism > Femmes tondues en Inde pour "crime" de conversion

INDE

Femmes tondues en Inde pour "crime" de conversion

Henri TINCQ

Thursday 19 February 2004, by TINCQ*Henri

Un geste qui a le m?me poids d’humiliation partout dans le monde. Sept femmes ont eu de force le cr?ne ras?, ? la mi-f?vrier, dans le village de Kilipala, en Orissa, un Etat de l’est de l’Inde. Pour quel crime ? L’apostasie.

Leurs familles, d’origine hindoue, s’?taient converties, il y a sept ans, au christianisme. Pendant quatre jours, leurs maisons ont ?t? assaillies et occup?es par un commando de trente-cinq hommes, membres d’un groupe radical hindou, le Sangh Parivar. Des bibles ont ?t? br?l?es, des habitants molest?s, des femmes tondues. Selon la presse indienne, la majorit? des hommes avaient pris la fuite.

Le climat pacifique du village s’est mis ? changer quand des jeunes gens ont commenc? ? se r?unir chaque dimanche pour un office de pri?res autour d’un pasteur. Ils ont persist? malgr? le harc?lement et les menaces de la population. Apr?s l’assaut, le Conseil chr?tien de l’Inde a mis en cause l’inaction de la police. En Orissa d?j?, en 1999, des extr?mistes avaient br?l? vifs un missionnaire australien, Graham Staines, et ses deux enfants. Le meurtrier vient seulement d’?tre jug? et condamn?. Un pr?tre catholique, Arul Doss, a ?t? aussi assassin?.

En Inde, les chr?tiens sont moins de 2 %, mais les conversions alimentent le fanatisme hindou qui ne fait pas le d?tail et s’en prend autant aux pr?tres catholiques et pasteurs protestants qu’aux sectes ?vang?liques venues d’Am?rique. "Nous sommes oblig?s de nous battre sur deux fronts, explique au Monde le recteur du s?minaire catholique de Bombay : le r?veil de l’hindouisme, qui nous contraint ? la discr?tion, et la pression de pseudo-missionnaires qui, dans les villages, font de l’?vang?lisation de mani?re agressive, organisent du soutien scolaire, paient aux jeunes des voyages en Am?rique, etc." Il a vu un "pasteur" ?vang?lique jeter dans une rivi?re une statue hindoue en pierre et une croix en bois et affirmer la sup?riorit? de la croix qui n’avait pas coul? !

La minorit? chr?tienne est r?put?e en Inde pour d?fendre les droits des femmes, des basses castes, des enfants, des pauvres dans les bidonvilles. "Ce n’est pas le fait de parler de J?sus-Christ qui heurte ce pays domin? par l’hindouisme, explique C?dric Prakash, j?suite. C’est celui de faire bouger la soci?t?."

See online : http://www.lemonde.fr/web/imprimer_...

P.S.

Article paru dans Le Monde, ?dition en ligne du 19 f?vrier 2004.

SPIP | template | | Site Map | Follow-up of the site's activity RSS 2.0